VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 08:47
 
pres3.jpg
– Selon vous, combien vaut le championnat de Ligue 1 ?
• Gervais Martel : « Il se situe dans une fourchette comprise entre 700 et 900 millions d’euros. La Ligue 1 vaut ce prix-là, mais cela ne veut pas dire que c’est Canal + qui doit payer la totalité de cette somme, Canal n’est pas tout seul. »
• Michel Seydoux :
« Il vaut cher, car c’est un programme unique, avec beaucoup de suspense, même si comme dans tous les feuilletons, il y a de bons et de moins bons épisodes. Le championnat vaut nettement plus que les 650 millions d’euros versés par Canal +  lors de la dernière année de référence. Notre produit est de qualité, même s’il est aujourd’hui décrié, mais c’est la règle du jeu.
Actuellement, c’est comme si on vivait un avant-match, sauf que ce match-là vaut cher et qu’il est très, très important. »
• Francis Decourrière :
« Je pense qu’il vaut au minimum 750 M €. Ça grimpe partout en Europe, il n’y a pas de raison que ça ne grimpe pas en France. J’ai bon espoir, car Canal + ne peut pas se passer du foot et on s’oriente vers une diversification des opérateurs. On peut par exemple imaginer que des chaînes hertziennes puissent acheter des lots pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à des matchs gratuitement. »
– Pensez-vous être trop dépendant des droits TV ?
• Gervais Martel : « Au RC Lens, les droits représenteront cette année entre 42 et 43 % du budget. Bien sûr que j’aimerais que ce rapport soit moins fort, mais pour que cela soit le cas, il faudrait que nous comblions notre retard sur certains vecteurs de ressources, notamment les recettes les jours de match. On doit prendre exemple sur le championnat allemand. Les stades y sont tous rénovés, l’accueil permet de développer le catering (la restauration pour un grand groupe de personnes).
Un exemple, en un match, le club de Shalke 04 génère 14 M E ; à Lens, cela ne représente que 400 000 E. En France, nous avons aussi un retard à combler concernant les autorisations légales (alcools, paris en ligne), nous sommes privés d’un certain nombre de ressources. »
• Michel Seydoux :
« Oui, nous sommes trop dépendants de cette manne, mais c’est le système français qui en est responsable. Dans les autres grands championnats étrangers, les clubs ont pu développer leurs enceintes qui sont d’excellents moteurs de recette. »
• Francis Decourrière :
« A l’heure actuelle, oui. Dans le cas de Valenciennes, c’est une conséquence de la montée rapide du National en L1, avec les installations les plus vétustes du championnat.
C’est d’ailleurs pourquoi nous attendons avec impatience notre nouveau stade, pour augmenter les recettes de billetterie en accueillant deux fois plus de monde, sans changer la philosophie de notre politique tarifaire accessible à tous. Cela nous permettra aussi de diversifier nos recettes, avec le marketing, le naming, le merchandising, en fait tout ce qui finit en “ing”. Je n’oublie pas la réalité du business, un mot anglais qu’on sait bien mettre en application outre-Manche… »

– Qu’est-ce qu’a apporté l’argent de la télévision ?
• Gervais Martel : « Cet argent a permis aux clubs d’avoir des budgets équilibrés, ce qui n’est pas le cas dans tous les grands pays de football. Regardez donc en Espagne ou en Italie. Il nous a aussi permis de garder des joueurs. On dit que le championnat de France va mal, mais parmi les vingt-deux joueurs retenus pour France - Maroc, huit évoluent dans notre Ligue 1.
L’an dernier, on a battu le record du nombre d’abonnés dans les club (260 000). Sur toute la saison, 8,5 millions de spectateurs sont allés au stade.
A titre de comparaison, la L2 attire 2,5 millions de spectateurs, alors qu’en rugby, le Top 14 a recensé 2 millions de spectateurs.
On critique la L1 pour des raisons qui m’échappent. Sur Canal +, Liverpool - Arsenal a été suivi par 400 000 téléspectateurs, contre 1,2 million pour Lens - Saint-Etienne. Il y a des chiffres qui ne se discutent pas. »
• Michel Seydoux :
« Dans un premier temps, cet argent a permis d’assainir le foot français ; les clubs sont sains et ont pu poser des fondations. Dans un deuxième temps, il doit leur permettre de se développer et de devenir plus compétitifs. »
• Francis Decourrière :
« Cela a aidé VA à arriver là où il en est aujourd’hui. Nous partions de loin, avec un déficit important en National. Dès la L2, ça a permis de conserver nos meilleurs joueurs et d’attirer des renforts.
Au niveau du championnat, il profite différemment, selon les cas. Personnellement, j’estime que l’argent de la télé ne doit pas être utilisé dans des montages financiers qui ne cadrent plus directement avec le foot et son spectacle, quand on s’en sert pour des projets immobiliers par exemple.
Je m’étonne que certains clubs n’investissent pas plus l’argent qu’ils reçoivent sur les joueurs. On ne peut pas déplorer la fuite des talents et ne pas consentir tous les efforts. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats