VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 07:13

| AUX FORCEPS Tétanisé par l'enjeu en début de match, le club nordiste a profité du temps additionnel pour s'imposer |

à force de ne plus douter de rien, VA croit désormais en tout et même que la victoire est encore possible tant que l'arbitre n'a pas sifflé. C'est la grande leçon qu'Antoine Kombouaré a retenue après la victoire in extremis face aux Normands (3-2).


L'entraîneur a félicité ses joueurs en long, en large et en travers. « Les points, ce sont eux qui sont allés les chercher. Je suis très fier d'eux. Ils n'ont pas lâché et ont eu la récompense. » Kombouaré l'avait laissé entendre, mais c'était pire que ce qu'on pensait. Il redoutait ce rendez-vous face au dernier, qualifié de « finale à gagner » plutôt que de « match à ne pas perdre ». « Personne n'aurait compris qu'on soit accroché. » Dans la tête des joueurs, cette pression-là avait ravivé la peur de mal faire. Et tout s'est en fait déroulé comme prévu, avec notamment cette entame en jambes de coton qui a tout compliqué.

Le Havre, loin d'être un faire-valoir, a su profiter de la fébrilité ambiante pour ouvrir le score, mais aussi recoller sur la fin quand VA se croyait arrivé et avait relâché son attention (2-2, 81e). Si l'histoire en était restée là, on peut être sûr que Rafael et ses équipiers auraient entendu parler du pays. Une erreur pareille, ça se soigne au savon qui fait mal aux oreilles... Samedi, VA a encaissé deux buts, soit autant que depuis le début 2009. « C'est le point noir de la soirée », reconnut Kombouaré sans en rajouter au coeur d'une « série aussi intense ».

Gagner sans Darcheville

Tant d'indulgence se comprend car on sait que tout s'est bien terminé. Les Valenciennois ont su gagner leur finale au prix d'un dernier coup de collier et il ne leur était pas plus demandé. Le scénario peut même doublement les arranger, car ils ont au passage vaincu un autre démon, à savoir vaincre sans Darcheville (forfait de dernière minute), ce qui n'est jamais évident.

VA peut donc oublier toutes ses hésitations dans le jeu pour contempler sa force de caractère et le petit plus qui soulage son destin. La victoire face au Havre est ainsi enrobée de trois buteurs différents et de plusieurs moments d'extase, dont celui, symbolique, sur le deuxième but. Nicolas Penneteau avait dit à Jonathan Lacourt de tirer ses coups francs sur la droite de Revault, ce que le gaucher a réussi avec talent avant de sauter dans les bras de son coach comme un gamin. Tant de spontanéité et de joie ont renversé une première fois Nungesser, qui n'était pas au bout de ses émotions, puisque le succès était pour la fin. Invaincu depuis onze matchs, VA a montré samedi qu'il savait aussi désormais suffisamment d'épaisseur pour gagner, dans la douleur ou le suspense. C'est un signe qui ne trompe pas.

"la voix des sports"


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats