VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 19:43
Malmené en première période, VA a mis tout son coeur pour revenir, mais le Racing a tenu bon et retrouve la deuxième marche du podium (1-3)
 
Les deux défaites de VA sur sa pelouse cette saison ont toutes les deux deux été plantées par les voisins du pays, Lille et Lens. Vous parlez de faux frères… Hier, le Racing, fort et imposant en première période, a bien négocié sa sortie à Nungesser (1-3). Il profite pleinement des hésitations lilloises pour repasser deuxième. Et laisse VA sur les fesses, un peu plus près du danger.

C’est entendu, VA n’aime pas les derbys. Trois matchs, trois défaites, neuf buts encaissés, n’en jetez plus ! Lens, lui, les adore, surtout quand il s’agit de mater son copain du Nord, comme il l’a fait hier. On se demandait si les départs de Thomert et Jussiê allaient lui faire mal. Voilà un début de réponse. Le Racing « nouvelle génération » a montré beaucoup de robustesse et de tranchant. On le sent plus déterminé et animé du souffle de l’improbable retour contre Saint-Étienne. Il nous semble qu’un déclic s’est produit. En tout cas, VA peut en témoigner.
D’abord, il y a cette ambiance de fraternité entre deux publics à présenter à l’UNESCO, pour un classement au patrimoine de l’humanité. Et puis, il y a le match, un vrai derby. Il partit bon pied bon oeil, sur une musique alerte et entraînante. C’est d’abord VA qui imposa son rythme à la maison, grâce à une agressivité de circonstance. Savidan cadra une frappe sans danger (8e), puis percuta à 25 mètres un coup franc au ras de la lucarne (12e), tandis que Bratu déchirait une reprise appétissante (13e). Les présentations étaient encourageantes pour les Valenciennois.
C’est que jusque-là, nous n’avions pas vu le vrai Lens. Et quand on le vit, tout changea. S’estimant chaude, l’équipe de Francis Gillot commença à dicter sa loi au bout de quinze minutes, imposant sa puissance et une forme d’assurance dans la transmission. Les Sang et Or semblaient dans un bon jour derrière Demont, leader en activité, Keita, leader de pack, Carrière, leader créateur. VA fut ainsi privé de ballon et les fautes s’accumulèrent sur sa base arrière gauche. Autant d’offrandes pour un envahissement en règle de la surface, que le Racing mena tambour battant avec Demont à la baguette. Bisevac décroisa une première tête en guise d’avertissement (20e). Carrière, l’intelligence du foot incarnée, ne laissa pas passer l’occasion suivante en plaçant une tête de gros filou (0-1, 28e).
Choqué, piégé, VA resta sans réaction, hormis une reprise dans les nuages d’Haddad (29e). Pire, juste avant la pause, l’équipe de Kombouaré se saborda en reproduisant la même faute : un nouveau ballon mal dégagé après un coup franc. Cette fois, c’est Keita qui fut le plus malin en pivot (0-2, 45 e). À la pause, le derby était fermement tenu en main par Lens.
C’était compter sans l’orgueil des Valenciennois. Ils revinrent des vestiaires avec la foi, croyant manifestement plus en eux. Un réajustement tactique majeur, l’entrée d’Hassli à la place de Bratu, porta ainsi ses fruits quand le géant sut déborder comme un ailier. Son centre pour Savidan fut intercepté par Ramos tel un footballeur perdu au Mondial de hand. Le buteur ramena les siens sur le penalty (1-2, 61e). Une longue course pouvait s’engager.

Coeur

Les joueurs de Kombouaré y mirent tout leur coeur, leur niaque à fleur de peau. Dufresne plomba les poings d’Itandje (62e), Haddad buta à bout portant sur le grand Charles sauvant la patrie sang et or (64e) ! Paauwe piqua une tête dessus, Roudet mit la sienne dans le soupirail, mais c’est encore Itandje qui fit le boulot (73e). C’était crispant. Lens, qui s’était contenté de gérer, montra plus d’entreprise en contre, mais c’est encore Dufresne, à la volée (76e) et sur coup franc (88e) qui fit rêver Nungesser. VA, à bout de souffle, aurait mérité de revenir.
Cruel jeu, il tomba sur ce diable de Jemaa pour le coup de grâce (1-3, 94e).

 RICHARD GOTTE
sports@lavoixdunord.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats