VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 09:02

boulogne-va| DERBY BOULOGNE - VALENCIENNES |

VA, avec un superbe Penneteau dont c'était le grand retour, a réalisé la bonne affaire du derby en l'emportant 2-0 à la Libération. Les Boulonnais eurent beau se jeter dans la bataille avec la conviction qui les caractérise, au final, c'est leur adversaire, plus mûr, qui rafla la mise. Du déjà vu, hélas.


Il y a des moments, en football, où la générosité, le don de soi ne suffisent malheureusement pas pour bousculer toutes les réticences inhérentes au jeu et pour transformer en l'occurrence une équipe confrontée à de rudes interrogations - et en manque d'arguments techniques - en flèche des pelouses. Ce derby était forcément crucial pour Boulogne, sa position incertaine en bas de tableau l'obligeant à sortir du bois.

Seulement voilà, de ses jolis et louables élans de générosité, ne sortirent aucune certitude, aucun fait concret. À l'inverse, VA dévoila, sans manifester spécialement une aisance « décoiffante », beaucoup de maîtrise. Pour attendre sagement son heure et marquer au moment opportun un but tellement important.


Pression inutile

Les Boulonnais ont en eux l'envie de s'en sortir, ce qui explique sans doute qu'ils avaient très vite voulu prendre les espaces, jouer dans la profondeur. D'un match joué dans des conditions très précaires en raison des averses de neige tombées deux heures avant le coup d'envoi, il ne fallait évidemment pas attendre monts et merveilles. Mais, plus que les Valenciennois, plus enclins pendant la première demi-heure à réciter leur football qu'à oser vraiment, les joueurs de Laurent Guyot s'étaient souvent projetés vers l'avant.

Agouazi s'était par exemple retrouvé dans une position de tir quasiment idéale sans pouvoir exploiter sa chance (11e) avant qu'un centre de Cuvillier ne croise la tête de Moussilou au premier poteau (15e) et qu'un autre service, de Borne celui-là, ne favorise un jaillissement de Blayac (24e).

Boulogne menait légèrement aux points et aurait d'ailleurs pu avancer encore plus vers ce qui constitue le sel de son projet, à la faveur d'un penalty provoqué par Borne (contact avec Audel) si Blayac, chargé d'exécuter la sentence, avait donné plus de force à son tir. Penneteau, impeccable pour son retour après cinq mois d'une longue et oppressante attente, priva là les Boulonnais d'un avantage qui, sur le fond, n'aurait rien eu de scandaleux compte tenu de la trame du scénario (37e).

Naïveté, maladresse, fébrilité ? Une chose est sûre : cet échec, forcément douloureux, constitua un frein pour Boulogne qui, comble d'infortune, se retrouva bientôt collé au mur par un but valenciennois (Bong) résultant d'un grave déséquilibre défensif (0-1, 50e). Et comme pour bien montrer que ce froid réalisme n'était pas le fruit du hasard, Ducourtioux offrit, dans la foulée, à Pujol un amour de passe lobée qui eut pour effet de « réchauffer) le poteau gauche de Bédénik (57e).

À l'heure de jeu, le bilan s'imposait de lui-même : Boulogne avait essayé mais les meilleures armes, c'est VA qui les possédait. Décalage tellement préjudiciable pour les hommes de Laurent Guyot, si souvent proches de leurs objectifs sur leurs terres jusqu'ici mais hélas régulièrement trahis par leurs faiblesses structurelles... Avec Kapo en première ligne, ça alla pourtant mieux pour l'USBCO, même si un tir très pur de Da Rocha avait été effacé par un brillant Penneteau (61 e) même si une tête d'Agouazi avait effleuré la cage valenciennoise (70e). Il était clair que Boulogne donnerait tout pour corriger son erreur antérieure. Mais, une fois encore, c'est VA qui eut le dernier mot (Ben Khalfallah pour le 2-0, 90e+3).

 

PIERRE DIÉVAL

"lavoixdunord.fr"

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats