VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 08:13

entrainement3> La séance d'hier.- Les Valenciennois ont eu très froid hier matin sous la bise du Mont-Houy. Après un long échauffement sous forme de toros, les quinze joueurs de champ présents, plus les quatre gardiens, ont débuté la séance par des duels de passes à deux contre trois, et un travail spécifique devant le but.


Le staff technique les a ensuite fait travailler sous forme de petits matchs à cinq contre cinq, la recherche des une-deux avec appui à trois et deux touches de balle, les gardiens alternant dans les buts. La longue séance d'une heure quarante-cinq s'est achevée par un travail physique basé sur l'endurance et la puissance.

 > Absents.- Le groupe était amputé des trois internationaux Angoua, Tiéné et Gomis qui jouaient hier avec leurs sélections (Côte-d'Ivoire et Sénégal). Baldé, Rafaël et Lacourt poursuivent leur rééducation tandis que Bisevac, Mater et Sebo, absents la veille, ont participé normalement à l'entraînement. En toute fin de séance, Kadir, touché au genou lors d'un contact, a rejoint l'infirmerie en compagnie du kiné Thomas Duée.


 > Aujourd'hui.- Entraînement à 15 h. Samedi, Auxerre - VAFC à 19 h.


 > VA - Rennes.- La billetterie est ouverte pour ce match de la 28e journée qui aura lieu dimanche 14 mars, à 17 h, à Nungesser. Tarif : tribune Pouille, 13 E (10 E en tarif réduit) ; tribune Honneur, 26 E (19 E) ; tribune Ouest, 18 E (14 E).

 

"la voix des sports"

 


Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 08:03

montanier1.jpg| MARSEILLE - VALENCIENNES |

L'entraîneur de Valenciennes ne comprend pas les tumultes que traverse Marseille, une équipe que Montanier trouve « solide et puissante »


- Philippe, êtes-vous rassurés après avoir vu Marseille à Toulouse en Coupe de la Ligue (1-2, ap) ?

« Ouais, vachement... (rires) Je suis étonné que tout le monde leur tombe dessus alors que depuis la reprise, ils n'ont perdu qu'à Montpellier. Je suis étonné qu'on annonce que l'OM n'est pas bien. On se prépare à rencontrer une grosse équipe. Cela s'annonce être une tâche ardue pour nous. Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour jouer l'OM. En plus, avec leur qualification en finale de la Coupe de la Ligue, ça va effacer les cent-vingt minutes qu'ils ont joués à Toulouse. C'est une équipe de caractère qui était menée contre Lille, à Toulouse et à Saint-Etienne et qui l'a emporté à chaque fois. »


- Quels sont vos objectifs au Vélodrome ?

« On sait que ça va être difficile, mais on a des arguments. On a quelques armes, même si Marseille, c'est costaud et puissant. On est capables de faire de très bonnes choses à l'extérieur et on va essayer de faire un coup là-bas, tout en respectant Marseille. On est capables de faire front face à de grandes équipes, même chez elles. On l'a prouvé. »


- N'êtes-vous pas trop déçu de ne pas avoir enchaîné face à Sochaux ?

« La déception et la joie font partie de notre quotidien. A chaque début de semaine, on remet les compteurs à zéro. Sochaux, ce n'était pas un mauvais match, même si on ne prend qu'un point. On est passé à autre chose, il ne faut pas s'arrêter, pas trop s'attarder. »


- Est-ce qu'une rencontre au Vélodrome est particulière ?

« Pour les joueurs, peut-être inconsciemment... L'OM et le Vélodrome, ce sont une équipe et un stade à part. Mais dans la préparation au cours de la semaine, c'est pareil. Ce sont des matchs où on n'a pas trop besoin de causer. L'événement en lui-même, je ne dirais pas suffit, mais presque. On a conscience de la difficulté de chaque match et qu'il y a très peu de différences entre les équipes qu'on rencontre. »

 

YANN DUPLOYE

 

"la voix des sports"

 


Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 04:54
Dans un match plutôt agréable à regarder, le rouge et le jaune était de mise ce soir-là. Deux cartons rouges et 8 cartons jaunes auront colorés le tapis vert de Nungesser. Des cartons distribués par Mr Tony Chapron l'arbitre qui officié lors de cette partie. Les exclusions des deux valenciennois Tiéné et Pieroni auront certes fait couler de l'encre, mais surtout fait parler d'elles. Trop parler d'elles...

Par la faute d'une attitude jugée inacceptable à l'encontre du corps arbitral par la commission de discipline de la LFP, l'attaquant valenciennois Johan Audel a écopé de trois matches de suspension pour la prochaine saison de Ligue 1. Outre cette suspension du nordiste, Antoine Kombouaré alors entraîneur de cette formation à cette époque, a lui, écopé d'un match de suspension ferme d'interdiction de banc et de vestiaire d'arbitre.

Mais ce n'est pas tout ! Comme le dit si bien le dicton, jamais deux sans trois. Francis Decourrière le président de Valenciennes est lui convoqué pour la séance du 18 juin au siège de la Ligue de Football Professionnel afin de répondre de ses actes et des soi-disantes paroles injurieuses de Mr Chapron à l'encontre de son équipe. En effet, Mr Chapron aurait stipulé au défenseur Rafael Schmitz, «Sur la deuxième mi-temps, on va vous enc....» Je vous laisse deviner la suite. De plus, Decourrière devra se défendre quant à ses paroles osées contre l'homme en noir. Le président du club nordiste aurait qualifié l'arbitre de «raclure de bidet» et de «honte de l'humanité.» Francis Decourrière aurait également ajouté, «Il faut que la Ligue se penche sur l'arbitrage.»

Des propos qui ne sont pas tombé dans l'oreille d'un sourd puisque l'intéressé Tony Chapron interrogé par le quotidien L'Equipe a communiqué qu'il envisageait de porter cette affaire en justice en ajoutant, «Ces comportements relèvent d'une part de la commission de discipline de la Ligue, d'autre part de la justice civile. Je suis en contact avec mes avocats pour discuter d'un éventuel dépôt de plainte contre certains joueurs et officiels de Valenciennes.»

Conclusion du dossier : En plus d'une défaite subit face aux bordelais deux buts à un, d'un Audel suspendu trois rencontres et d'un président convoqué à la LFP, le VAFC risque de s'attirer les foudres de l'arbitrage français et de ses défendeurs.


Rémi Isidor
"morefoot"


Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 17:23
La Guinée affronte la Côte d’Ivoire ce 7 juin, puis le Malawi le 21 juin à Conakry, dans le cadre des éliminatoires combinées CAN/Mondial 2010. Amara Kaba Bangoura fait parti des 25 convoqués.


Repost 0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 07:15

| VALENCIENNES |

La fin du suspense est proche. Le nouvel entraîneur de Valenciennes devrait être dévoilé aujourd'hui ou demain.


Francis Decourrière, qui s'était accordé tout le week-end pour réfléchir et laisser le championnat se terminer, a mis à profit la journée d'hier pour effectuer un dernier tour de table. Selon nos informations, lundi a encore été très riche en sollicitations de la part de nombreux entraîneurs lorgnant la succession d'Antoine Kombouaré que le PSG devrait officiellement présenter aujour-d'hui. Franck Dumas ou Jean-Pierre Papin, par exemple, sont revenus à l'assaut. Valenciennes, qui s'est maintenu difficilement mais dispose d'un beau projet et d'une bonne image, n'en finit plus de susciter des convoitises.

Fernandez bien placé

Le président semble toutefois s'en tenir à sa short-list composée des hommes qu'il a réellement rencontrés : Luis Fernandez, Laurent Roussey, Daniel Sanchez, Paul Le Guen et Philippe Montanier. Avec chacun d'entre eux, le contact a semble-t-il été bon, les différents profils ont suscité beaucoup d'intérêt, ce qui induit un vrai embarras dans le choix.

Francis Decourrière, qui agit dans la plus grande discrétion en raison de la concurrence, sait qu'il joue une partie serrée. D'ordinaire plus volubile, il préfère réserver ses déclarations tant que son nouvel entraîneur n'a pas signé. Une question de superstition et de règle du jeu en période de négociations.

Qui sera l'élu ? Au jeu des pronostics, on peut procéder par élimination. Daniel Sanchez est ainsi cité dans l'emballage final au Mans. Paul Le Guen, dont la dimension fait référence, sort d'une drôle d'expérience à Paris qui semble l'avoir laissé sur les rotules. Le médiatique Luis Fernandez était hier propulsé à nouveau en première ligne, tandis que Laurent Roussey ne faisait quasiment aucun bruit. Pendant ce temps-là, la prise de recul de Philippe Montanier du côté de Boulogne est une autre preuve que tout le monde réfléchit dans son coin, le portable dans la main. Cité parmi les favoris depuis plusieurs jours, la cote du meilleur coach de L2 est toujours très élevée du côté de VA.

 

RICHARD GOTTE

"la voix du nord"


Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 07:55

| ASSE - VAFC |

Comme on pouvait s'y attendre, Valenciennes, très amoindri, n'a pas tenu le choc hier soir dans un Chaudron en ébullition (4-0). Les Verts ont mis ce qu'il fallait, du coeur et du talent, pour aller chercher leur maintien. Pour les Nordistes, même s'il restait bien un peu d'envie de bien faire, l'usure mentale et physique était trop importante pour résister à l'ouragan.


C'est une claque, la plus grosse de la saison (4-0) et ce n'est bien sûr pas la meilleure façon d'en finir. Mais hier, VA, qui n'avait plus les armes pour combattre, a pu se contenter de la lecture du classement final qui le range douzième, soit à sa meilleure place depuis son retour parmi l'élite. Après la saison vécue par l'équipe, nordiste, cela suffit à son bonheur.

Hier, on vit plus des joueurs rêvant de cocktails et de plages que des guerriers dans le camp nordiste. La semaine avait autorisé une décompression entre la célébration du maintien et les festivités du départ d'Antoine Kombouaré. C'était bien sûr trop pour affronter une horde déchaînée qui jouait sa vie.

Sur le papier, on ne comprend d'ailleurs pas bien comment Saint-Étienne a pu tomber si bas. Sur le terrain non plus quand, juste un exemple, on se réfère à la performance de Mirallas hier soir. Lors de dix premières minutes de siège intensif, l'ex-Lillois mit le feu à lui seul se procurant pas moins de quatre occasions, sur lesquelles Penneteau fut parfait (3e, 6e) et remercia l'angle gauche de son but (7e).

Comme en passant, Landrin, autre ancien Dogue, avait lui aussi allumé le gardien nordiste (5e), les Verts étaient lancés et ils prirent logiquement l'avantage par leur capitaine Ilan, qui profita d'un bon travail côté droit de... Mirallas (1-0, 14e).

VA, qui n'avait jusque-là pas touché le ballon ou si peu, dut encore attendre un moment avant de réellement exister. Car ce sont les Verts qui appuyèrent encore le plus fort avec un centre piégeux de Mirallas (25e) et une frappe enroulée de Payet que Penneteau sortit du bout des doigts (33 e).

Un torrent vert

En sursis, VA essayait de jouer, mais son manque de vitesse devant en l'absence d'Audel le handicapait trop lourdement, alors que sa fatigue générale se faisait ressentir dans les duels. En première période, il parvint juste à mettre une tête de Pieroni (38e), qui rappela la fragilité de la maison stéphanoise. Sous les yeux de Robert Herbin et tous les dieux du Forez, cette fragilité devint toute relative après la pause, quand le torrent vert déferla. VA, qui tentait naïvement de revenir au score sans vrais arguments, se fit prendre en contre comme à la parade. Penneteau eut beau multiplier les arrêts de grande classe, il céda deux fois en quatre minutes devant Gomis (2-0, 53e puis 3-0 57e), puis se trouva une énième fois livré à lui-même face à Mirallas, l'homme du match (4-0, 67e).

Cette fois, la coupe était pleine et les crampons trop lourds pour un VA qui n'a hier pas montré son vrai visage, malgré deux ruades initiées par Pujol pour Danic (66e) et Jeovanio (74e). C'était déjà les vacances et on attend désormais la nomination du futur coach pour connaître la date de la rentrée.


RICHARD GOTTE
"la voix du nord"
Repost 0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 19:54




Ilan (13e).Gomis(53è,56è);Mirallas(66è) pour St Etienne.

 



L'AS Saint-Etienne accueillait le Valenciennes FC samedi soir au stade Geoffroy Guichard, pour la 38e et dernière journée de Ligue 1. Les hommes d'Alain Perrin se sont imposés (4-0) et sont sauvés ! Poussés par un Chaudron en ébullition, les Verts ont imprimé le rythme en début de match et trouvaient rapidement l'ouverture. Mirallas adressait un centre au second poteau depuis l'aile droite, coupé de volée par Ilan qui arrivait lancé (13e, 1-0). Face à des Valenciennois démobilisés, l'ASSE a joué crânement sa chance, mais ne parvenait pas à se mettre à l'abri avant la mi-temps. Après la pause, les Verts doublaient la mise dans une ambiance indescriptible par l'intermédiaire de Gomis (53e, 2-0). Puis ce même Gomis, si souvent conspué cette saison, remportait son duel avec Penneteau (56e, 3-0). Mirallas y est allé de son but sur un centre de Gomis (66e, 4-0).



- VALENCIENNES :
Penneteau - Ducourtioux, Bisevac (puis D. Traoré, 86e), Abardonado, Tiene - Saez, Sanchez - Mater (puis Jeovanio, 72e), Danic - Pieroni (puis M. Traoré, 72e), Pujol. Remplaçants non entrés : Grondin (G).

- St Etienne:
Janot - Dabo, Bayal, Benalouane, Varrault (puis Sauget, 46e) - Landrin, Machado (puis Hautcoeur, 55e) - Mirallas (puis Gigliotti, 76e), Ilan, Payet - Gomis. Remplaçants non entrés : Viviani (G), Matsui, Rivière.


Repost 0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 05:51

|  SAINT-ÉTIENNE - VALENCIENNES |

Maintenu mais vexé de n'avoir toujours pas gagné à l'extérieur depuis août 2007, VA doit trouver des ressources pour tenir le choc ce soir dans le « chaudron », où Saint-Étienne joue sa survie en L1. Gare à la secousse !

Avant même le début, on prédisait une fin terrible à Geoffroy-Guichard lors de la dernière journée. On y est, et on n'est pas déçus, même si ce soir le stress ne sera pas partagé. Les Verts, qui sont au bord du gouffre, doivent absolument s'imposer tout en espérant un faux pas de leurs concurrents pour se maintenir (1), On a compris que les joueurs d'Alain Perrin allaient descendre dans l'arène la bave aux lèvres, le feu dans les yeux. La pression est à son paroxysme. Le public stéphanois, qui n'est pas le plus impatient, pourrait cette fois laisser éclater sa colère si ça tournait mal. C'est en tout cas ce qu'a prévu la préfecture en classant le match à hauts risques.

On n'est pas exactement dans l'ambiance d'un départ en vacances, tongs et lunettes de soleil, aussi VA a-t-il tenté cette semaine de se mettre en condition malgré ses envies de plage.

Cela n'a pas été évident, entre la confirmation du départ d'Antoine Kombouaré pour Paris, la valse aux adieux et le trop-plein qui déborde des chaussettes, les joueurs ont décompressé.

Les quinze qui tiennent encore debout ont toutefois promis de rester des compétiteurs. «  On veut profiter d'un match sans pression et soigner le classement car il y a de l'argent à gratter, a prévenu Nicolas Penneteau. Et puis on veut respecter toutes les équipes à la lutte. Entre nous, on s'est dit qu'on voulait un résultat. » Pour sa dernière, Kombouaré a, de son côté, demandé à ses joueurs de respecter le deal conclu avec eux : gagner au moins un match à l'extérieur cette saison. «  Beaucoup d'équipes, Caen, Le Mans, Sochaux, attendent qu'on fasse le boulot jusqu'au bout. Je ne vais pas là-bas pour être ridicule et en prendre trois. On a de la fierté. » Il en faudra beaucoup pour repousser la marée verte. 

1. - Pour se maintenir, Saint-Étienne doit obtenir un meilleur résultat que Caen ou gagner pendant que Sochaux ou Le Mans trébuchent.

 

RICHARD GOTTE

 

Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 16:40

       

Saint-Etienne accueille Valenciennes, samedi, à 21 heures, pour le compte de la dernière journée de Ligue 1. La victoire est impérative pour les verts qui jouent tout simplement leur survie en Ligue 1 sur ce match.

Si la lutte pour le titre offre un suspense insoutenable, celle pour le maintien est tout aussi serrée et indécise. Dans cette optique, Saint-Etienne n'a pas le droit à l'erreur face à Valenciennes pour le dernier match e la saison. Les verts, avec une équipe taillée pour jouer les troubles-fêtes, auront finalement raté leur saison et pourraient rester sur le carreau car ils ne sont plus maîtres de leur destin. Le Chaudron risque donc d'être particulièrement tendu pour cette rencontre capitale. De son côté, VA jouera son dernier match avec Antoine Kombouaré, qui entraînera le PSG la saison prochaine. Petit motif d'espoir pour les hommes d'Alain Perrin, Valenciennes n'est que la 18ème équipe à l'extérieur.

L'importance du premier but : Elle sera considérable, puisque Saint-Etienne n'a jamais perdu lorsqu'il a ouvert le score à Geoffroy-Guichard. De son côté, VA ne s'est jamais imposé à l'extérieur, quelle que soit le déroulement du match. Les verts ne devront donc pas paniquer si les visiteurs ouvrent la marque.

L'homme à suivre : Yohan Audel est l'homme en forme de VA en cette fin de saison, comme en témoigne ses buts décisifs face à Lyon, ou encore le PSG. Il sera le danger numéro 1 pour les hommes d'Alain Perrin.

Le moment à ne pas rater : Attention au deuxième quart d'heure de la première période ou les deux équipes se sont montrées particulièrement friables cette saison. Les verts ont déjà encaissé 11 buts à ce moment du match, tandis que VA a déjà été chercher à 7 reprises le ballon au fond de ses filets.

Les confrontations : Le bilan est largement en faveur des verts puisqu'en 24 confronattions, ils se sont imposés à 22 reprises, contre 2 succès de Valenciennes et 2 matches nuls.

 

Composition des groupes :


Valenciennes :
Grondin, Penneteau - Abardonado, Bisevac, Ducourtioux, Mater, D.Traoré, M.Traoré, Tiéné - Danic, Jeovanio, Saez, Sanchez - Pieroni, Pujol

 St Etienne:

Janot, Viviani - Varrault, M.Dabo, Sauget, Benalouane, Bayal - Payet, Mirallas, Hautcoeur, Landrin, Matsui, Machado - Ilan, Gigliotti, B.Gomis, E.Rivière

Goal.com


Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 06:09

Antoine Kombouaré au PSG, c’est réglé. Hier, toutes les parties sont tombées d’accord : l’ancien défenseur central du PSG sera bien le successeur de Paul Le Guen au poste d’entraîneur la saison prochaine. Alors que le futur ex-coach de Valenciennes devait initialement se rendre à Paris pour discuter avec Sébastien Bazin et finaliser le dossier, les négociations se sont finalement poursuivies à coups de mails et d’échanges de fax. Dans la soirée, seuls de petits détails devaient encore être réglés. Mais rien, selon un proche de l’affaire, de nature à faire capoter l’opération : « Antoine veut venir et le club le veut absolument. »


« Ça n’a pas d’intérêt d’attendre quelques jours supplémentaires »

Antoine Kombouaré a donc dirigé la séance d’entraînement de son équipe hier après-midi pendant que son avocat finalisait son recrutement avec les dirigeants parisiens. Ces derniers, dont certains (Philippe Boindrieux, le directeur général, et Bruno Skropeta, le directeur de la communication) se trouvaient au siège de Colony Capital, ont aussi rencontré le directeur administratif de Valenciennes en déplacement à Paris.
Sous contrat jusqu’en 2013 avec Valenciennes, Kombouaré, 45 ans, s’engage pour trois ans avec le PSG, comme nous l’annoncions dans nos éditions du 24 mai. Entre Paris et Valenciennes, il s’agissait d’abord de préciser l’indemnité de transfert, inférieure à 1 M€ mais comprenant des bonus en fonction des résultats parisiens des prochaines saisons.
Pour définitivement valider l’arrivée de Kombouaré, il ne manque plus ce matin qu’une signature en bas du contrat. Du côté de Colony Capital, on envisage d’officialiser aujourd’hui la nomination de l’entraîneur Kanak. « Cela fait plusieurs jours que l’on peut lire partout que Kombouaré arrive, ça n’a pas d’intérêt d’attendre quelques jours supplémentaires », expliquait-on chez le fonds d’investissement. Les dirigeants parisiens hésitaient encore sur le timing à tenir pour communiquer sur le sujet en raison du match décisif samedi contre Monaco au Parc des Princes. Un ultime rendez-vous capital pour décrocher un billet en Ligue Europa. Un objectif attendu par tout un club… dont fait désormais partie Antoine Kombouaré.


La télévision turque annonçait hier soir qu’un accord aurait été trouvvé entre Paul Le Guen, encore entraîneur du PSG pour quelques jours, et le club stambouliote de Galatasaray.

Le Parisien
Repost 0

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats