VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 10:09

nungesser-pluie| VALENCIENNES - SAINT-ETIENNE |

La pluie a finalement eu raison de la rencontre entre Valenciennes et Saint-Etienne qui devait avoir lieu à 19 heures. La rencontre ne se jouera pas demain non plus, au vu des prévisions météorologiques sur la région.

A l'instar de la rencontre de Ligue 2 entre Boulogne et Metz hier, la pluie qui est tombée abondamment sur la région ces derniers jours ne permet pas la tenue de la partie dans des conditions normales.

L'arbitre de la rencontre, M. Rainville, a attendu le dernier moment avant de donner sa décision. La pelouse avait été bâchée depuis hier matin et les services de la ville ont tenté de rendre la pelouse praticable, mais devant la pluie qui ne cessait de tomber, l'arbitre a préféré remettre la partie.

Pour le moment, aucune décision n'a été prise concernant la date du report. Une chose est sûre, Valenciennes - Saint-Etienne ne se jouera pas demain.

 

« C'est une sage décision, explique Philippe Montanier. Malgré toutes les précautions prises et la bâche installée depuis hier matin, ce n'était pas raisonnable de jouer. Je tiens à saluer l'attitude du corps arbitral qui a pris la tempétrature auprès des joueurs. Tout le monde était d'accord, c'est une décision unanime. »

 

 

Y. D.

 

"la voix des sports"

 

 

 


Repost 0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 07:03

dosevi-brest-va|  FOOTBALLLIGUE 1 : VALENCIENNES - SAINT-ÉTIENNE |

Arrivé en fin de mercato après le départ de Ben Khalfallah, Mathieu Dossevi, frère de l'ex-Valenciennois Thomas, a vécu des débuts avec VA perturbés par les pépins physiques. Buteur mercredi face au PSG, il se sent enfin prêt à montrer ce qu'il sait faire.


- Mathieu, un but face à Paris mais vous êtes éliminés... « C'est ça. C'est vrai que ça me fait du bien mais ça ne sert à rien. C'est tout de même bon pour la confiance, donc bon pour la suite. Et c'est ce qui nous intéresse. »

 

- Êtes-vous enfin débarrassé de vos soucis physiques ?

« Je suis arrivé avec un problème aux ischios. Puis j'ai à nouveau été touché à la cuisse. Rien de méchant, mais suffisamment embêtant pour regarder les copains s'entraîner... C'est perturbant pour trouver du rythme et moi j'ai besoin de ça. Je ne suis pas encore à 100 % car je manque de compétition. Contre Paris, j'ai fini sur les rotules. Mais je sens que ça revient, je retrouve de la puissance... J'ai hâte d'être en jambes pour montrer mon vrai visage. »

 

- Sur le plan technique, votre adaptation est-elle terminée ?

« Il n'a pas été évident d'arriver en fin de mercato. J'ai dû m'adapter : nouvel environnement, nouvel entraîneur, nouveau système de jeu en 4-3-3 alors que j'avais l'habitude de jouer en 4-4-2. Ce ne sont pas les mêmes appels et les mêmes courses. Là, je me sens de mieux en mieux. En tout cas, c'est un système qui fonctionne bien et a fait ses preuves à Valenciennes. »

 

- Quel est votre meilleur poste ?

« Je suis un joueur offensif, pas forcément un attaquant. Je dois faire des différences et être décisif dans la zone de vérité. »  

 

- Avant-centre, comme face au PSG, ça vous plaît ?

« Oui, ça change, ça fait travailler dans un autre registre. Tout n'a pas été bien mais il y a eu du positif. »

 

- Ressentez-vous une pression comme successeur de Ben Khalfallah, souvent décisif avec VA ?

« Non, je ne me compare à lui. C'est sûr qu'on a le même profil, un petit gabarit plutôt technique et assez rapide. Mais il a fait son boulot, moi j'arrive, je suis plus jeune. J'ai donc d'autres choses à apprendre, mais aussi d'autres choses à apporter. »  

 

- Votre concurrent à droite, David Ducourtioux, est assez atypique... « David est simple, propre, ne fait pas beaucoup d'erreurs. Il a une bonne intelligence dans le jeu et se place très bien. En plus il a ses qualités défensives... C'est clair que nous ne sommes pas pareils, mais j'apprends beaucoup en le regardant. »

 

- Quel sont vos objectifs ?

« Cette saison, devenir titulaire. C'est sur le terrain qu'on prend du plaisir et qu'on trouve du rythme. Je veux aider mon club avec mes moyens, l'aider à grandir et grandir avec lui. Je me sens bien ici. Ce que j'aime, c'est l'ambiance autour de notre équipe. Les supporteurs sont très près de nous. On ressent plus de passion que de pression et j'aime beaucoup ça. »  

 

- Comment abordez-vous Saint-Étienne ?

« Il va falloir mettre de la pression et de l'engagement. Montrer à l'adversaire qu'il n'y aura rien à prendre à Valenciennes. Nous avons besoin d'une victoire pour bonifier nos dernières prestations qui ont été bonnes. » 

 

 

DIGEST. Mathieu Dossevi est né le 12 février 1988 (22 ans). 1,72 m, 65 kg. Milieu offensif, attaquant. Parcours : Formé au Mans (L1, 2008-10, 41 matchs, 5 buts). Cette saison : Le Mans (L2, 3 m., 1 b.), Valenciennes (4 m., dont trois tit.).

 

 

RICHARD GOTTE

 

 

"lavoixdunord.fr"

 

 

Repost 0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 07:00

va-asse-audelInvaincu depuis trois matchs en L1, VA a cherché à positiver après son élimination en coupe mercredi contre Paris (1-3), regrettant juste son manque d'efficacité. Il fait face à un nouveau défi difficile : battre Saint-Étienne ce soir pour se donner de l'air.

 

> Forme. Mercredi, pour atténuer la fatigue d'un terrain gras, les Nordistes ont effectué un décrassage puis dîné ensemble au Mont-Houy. « Ça a permis de dédramatiser. Nous étions déçus, mais la prestation reste intéressante », explique Philippe Montanier, qui a mis tout le monde au repos jeudi avec une consigne : récupérer. Un temps leaders (6e et 7e journées), les Verts sont, quant à eux, dans le dur, avec trois défaites en quatre matchs, quatre sur cinq si l'on compte celle en coupe à Auxerre mardi (2-0).

 

 

> Enjeux. Vainqueur à Monaco (0-2), VA a tenu tête à Lille (1-1) puis Bordeaux (1-1) et veut désormais prolonger sa meilleure série de la saison. En cas de victoire, il passerait ainsi Saint-Étienne au classement et validerait sa montée en puissance. Montanier attend, déterminé et serein : « C'est un match très important, mais pas différent des autres. La lutte est très serrée et nous sommes prêts pour ça. »  Systématiquement battus à Nungesser ces quatre dernières saisons, les Verts veulent réveiller l'espoir qu'ils ont fait naître dans le Forez en début de saison.

 

 

> Forces. VA récupère ce soir Grégory Pujol, son buteur fétiche du début de saison (6 buts). Il s'appuiera également sur son milieu de terrain Cohade-Gomis-Sanchez qui a pris ses marques. Saint-Étienne peut, de son côté, à nouveau compter sur le néo-international Dimitri Payet (8 buts), qui a été ménagé mardi.

 

 

R. G.

 

"la voix des sports"

 

 

Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:37

auxerre-va-pujol1Grégory Pujol, l'attaquant du VAFC, était remplaçant face à Paris mercredi en Coupe de la Ligue (1-3). Il revient sur cette élimination et espère voir son équipe redresser la tête dès samedi face à Saint-Etienne.

 

- Grégory Pujol, comment vivez-vous cette élimination de la Coupe de la Ligue ?
« C'est une déception, c'est clair. On avait vraiment envie d'aller le plus loin possible. On est tombés sur une équipe parisienne plus réaliste que nous. On a montré deux visages différents dans cette partie. Le PSG, de son côté, s'est montré diablement efficace devant. On s'est procurés quelques situations intéressantes mais nous n'étions pas assez réalistes. C'est dommage car nous avions ouvert le score »


- Votre équipe prend des buts en ce moment.
« Oui, mais c'est un problème collectif. Pour défendre, on a vraiment besoin de tout le monde. Ce qui nous est arrivé, notamment dans ce quart de finale, est de notre faute. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes ».


- Paris avait joué un jour après vous ce week-end. Pourtant, on l'a senti plus frais physiquement.
« Peut-être qu'ils étaient plus en jambes car ils enchaînent les matchs. Le PSG a su gérer ses temps forts et ses temps faibles. On n'a peut-être pas suffisamment poussé pour marquer des buts. Il va falloir rectifier le tir rapidement. Saint-Etienne débarque samedi à Nungesser et il nous faudra montrer autre chose ».


- Sur un plan personnel, alors que vous êtes en pleine bourre, vous n'étiez pas titulaire. Est-ce frustrant ?

« C'est toujours frustrant. Quand on est footballeur, on veut jouer. Maintenant, le coach m'avait prévenu cette semaine. Il m'avait dit qu'il me ferait tourner. Mais le groupe a de la qualité. Même sans moi, nous avions les moyens de faire mal à cette équipe de Paris. C'est une déception collective, mon cas importe peu ».

 

 

GREGORY LALLEMAND

 

 

"la voix des sports"

 

 

 

 



Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:35

bordeaux-va-bong

 

 

Le latéral gauche de Valenciennes, Gaëtan Bong, souffre «d'une lésion partielle du ligament latéral interne» du genou droit, a indiqué jeudi l'entraîneur du club nordiste, Philippe Montanier.


L'absence de l'international camerounais âgé de 22 ans est évaluée à « plusieurs semaines ». « Cela peut être quatre, cinq ou six semaines », a précisé le coach valenciennois. Un coup dur pour le joueur et le VAFC car Gaëtan Bong, touché lors de la 12ème journée de Ligue 1 face à Bordeaux (1-1), et sorti peu après l'heure de jeu, était devenu pour sa deuxième saison à Valenciennes un élément « important au niveau défensif ».

 

 

 " La Voix des Sports"

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 07:24

       





Le groupe valenciennois
J-L.Leca, Penneteau - Pallois, Angoua, D.Baldé, Bisevac, Mfuyi, Ducourtioux, Mater - M.Dossevi, Cohade, Danic, R.Gomis, Nam, Saez, Sanchez -  Pujol, Massampu

Blessés : Aboubakar (infection virale), Bangoura (adducteurs), Bong (genou), Kadir (convalescent), Lacourt (convalescent), Rafael (reprise), Samassa (adducteurs), Wimbée (doigt), Loriot (adducteurs)
 
Suspendu : Isimat-Mirin

Choix de l'entraîneur : Bochet



Le groupe stéfanois

  Batlles, Bergessio, Bocanegra,   Ebondo,  Guilavogui,  Janot,  Landrin,  Marchal,  Matuidi , Monsoreau,  Moulin,  N'Daw, Nery,  Payet,  Rivière, Saadi, Sako,   Sall.



Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 07:23

stade nungesser

 

 

La pelouse du stade Nungesser a été bâchée en fin de matinée pour faire face aux intempéries. Déjà abîmée mercredi par le match de Coupe de la Ligue entre VA et le PSG, la surface de jeu a été mise hors d'eau à 30 heures du match VA - Saint-Etienne (samedi à 19 h) pour éviter de se transformer en bourbier, alors que d'importantes quantités de pluie s'abattent sur la région depuis plusieurs jours et que les prévisions météo n'annoncent pas d'apaisement pour ce week-end.

 

" La Voix des Sports"

Repost 0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 15:26

Roger Milla

 

 

Le quart de finale de Coupe de la Ligue VAFC - Paris SG, demain (17 h), sera marqué par la présence au stade Nungesser de Roger Milla, ancien attaquant vedette de Valenciennes et des Lions indomptables du Cameroun, qui donnera le coup d'envoi.

 

 

Le public pourra également apprécier des démonstrations de freestyle avec les AUTHENTIC'S at l'association A'VENIR. AUTHENTIC'S s'associe à l'association A'VENIR pour développer le label « Aux stades citoyens » parraîné par Abdes Ouaddou contre la violence et la discrimination dans le sport.

 

 

 

 


Repost 0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 16:22

bordeaux-va-cohade|  BORDEAUX - VALENCIENNES  |

Si ce point glané à Bordeaux est précieux dans cette L1 serrée, VA le trouve particulièrement coûteux sur le plan humain et frustrant au niveau du scénario.

« Un match nul à la Pyrrhus. » Réadaptée par Philippe Montanier, l'expression a pris une tournure inédite mais elle reste tout aussi juste pour un VA qui a fait ses comptes dans le vestiaire de Chaban-Delmas transformé en hôpital de campagne. Privé de victoire à quatre minutes de la fin mais aussi d'un retour serein en raison d'une infirmerie de nouveau pleine (lire par ailleurs), l'entraîneur s'est fait le relais d'une équipe qui a eu du mal à savourer sa bonne performance. Comment se détendre, en effet, quand il s'en est fallu de peu que cette performance soit en fait excellente, alors que le match a changé d'âme à mesure que les combattants tombaient au champ d'honneur ?

Ce matin, VA compte et recompte ses blessés tandis que Philippe Montanier se gratte le crâne pour bâtir un groupe qui pourra non seulement tenir la route mercredi contre le PSG en quart de finale de la Coupe de la Ligue, mais aussi dès samedi face à Saint-Étienne en championnat. On le pressent depuis le début : la L1 est partie cette saison pour tout user, les nerfs comme les organismes. Et l'équipe nordiste, qui reste sur une bonne série de trois matchs sans défaite (quatre avec la coupe), ne parvient toujours pas, malgré cet enchaînement, à se donner un vrai bol d'air au classement.

Bordeaux baladé dans son vignoble...

 

Cet oxygène, VA aurait pu et même dû le trouver en Gironde après sa remarquable première période où il balada Bordeaux dans tout son vignoble.

Philippe Montanier a convenu que cette mi-temps était sans doute la meilleure de son équipe cette saison et il a logiquement regretté que des faits de match (blessures et changements subis) l'ait empêché de mener son plan jusqu'au bout.

En plus du point, le niveau de jeu affiché sera tout de même l'autre aspect positif de cette 12e journée. Les Nordistes ont confirmé une évidente montée en puissance, avec toujours plus de justesse technique et collective. Dans la lignée des buts de Pujol à Monaco, celui de Ducourtioux a ponctué un nouveau bijou de contre, qui n'a rien dû au hasard mais beaucoup au talent et à la préparation de ses acteurs.

Seulement contrarié par des soucis indépendants de sa volonté, VA a confirmé derrière sa solidité et sa perméabilité à beaucoup d'épreuves. Il devra juste s'interroger sur les raisons qui l'ont fait s'incliner une fois sur deux dans le dernier quart d'heure cette saison (six buts concédés sur douze). Pour le reste, l'équipe de Montanier a retrouvé du rayonnement au milieu et ne cesse de surprendre par l'intelligence de son déploiement en phase offensive. Elle vient de marquer huit fois en quatre matchs, s'appuie sur un attaquant en pleine bourre (Pujol) et peut compter sur l'apport de passeurs hors pair (Danic, Ducourtioux) en attendant le retour de Samassa voire l'éclosion d'Aboubakar ou Dossevi. Comme quoi, même si l'infirmerie se remplit toujours plus vite que le compteur points, l'optimisme reste d'actualité du côté de Valenciennes.

 

 

RICHARD GOTTE

 

"la voix des sports"

 

 


Repost 0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 15:26

bordeaux-va-ducoutioux|  BORDEAUX - VALENCIENNES  |

A une minute près à chaque fois, Jean Tigana et Philippe Montanier ont effectué en même temps leurs trois changements dans le premier quart d'heure de la deuxième période.

Mais si le premier a pu réaliser un véritable coaching, en faisant entrer trois joueurs offensifs (Wendel, Ben Khalfallah et Maazou) pour impulser une véritable dynamique afin de bousculer les Valenciennois, Philippe Montanier n'a pas pu influer sur le jeu comme il l'entendait.

Après une première période maîtrisée, les changements contraints par les blessures ont totalement inversé le cours de la rencontre. « On n'a pas pu continuer sur la première mi-temps, déplorait le technicien valenciennois. Je n'ai pas pu donner de fraîcheur au milieu et devant. On a dû faire des changements dans l'urgence. »

Défense remaniée

 

C'est tout son réseau défensif qui a été touché. Mater, blessé au pied, déclara forfait à l'amorce de la seconde période. Il fut remplacé par Baldé numériquement et par Angoua au poste de latéral droit. Cohade l'imita moins de dix minutes plus tard (pointe de contracture à la cuisse, suppléé par Saez) puis Bong (genou), dans la foulée, qui laissa sa place à Pallois.

« On termine avec un défenseur sur quatre à sa place par rapport à la première mi-temps », constatait Philippe Montanier. Sans oublier Danic, carrément diminué (cheville meurtrie) et qui aurait été remplacé depuis longtemps dans un autre contexte. « On termine à dix et demi. Il s'est accroché pour terminer. »

Dossevi et Nam restent sur le banc...

 

Pourtant, Dossevi ou Nam, voire Loriot auraient certainement permis de peser plus devant et donner une autre physionomie à cette deuxième période passée à subir. Maintenir un peu plus les Bordelais dans leur camp, leur faire sentir que le danger était réel. Au lieu de ça, « on a couru après le ballon », analyse Philippe Montanier. « On a toujours été acculés, c'était difficile de mettre le pied sur le ballon », regrettait Rudy Mater.

Rejoint à quatre minutes de la fin, Valenciennes peut enrager, mais retenir aussi son « état d'esprit irréprochable, a souligné Rudy Mater. Dans la difficulté, on a été costauds et solidaires. » Au moment de jouer Paris avec une équipe encore diminuée, ce socle a toute son importance.

 

 

PHILIPPE GUILBAUD

 

"la voix des sports"

 

 


Repost 0

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats