VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 22:16


  Kadir (31e) ,  Rémy Gomis (65e)   pour le VAFC
http://ckorpal.free.fr/gif/ballon_foot003.gif   A. Ayew (34e) et Rémy (37e)  pour Marseille
 

   52923  spectateurs


VALENCIENNES

 

Penneteau ; Ducourtioux (cap.), Isimat, Angoua, Bong ; Cohade, Gomis (Saez 80e), Sanchez ; Kadir (Nam 91e), Pujol, Danic (Mater 86e).

Entraineur : Philippe Montanier.

 

 

MARSEILLE:


 Mandanda ; Fanni, Diawara, Mbia, Heinze ; Kabore, Cheyrou ; Valbuena (Lucho, 61e), Rémy, A. Ayew, J. Ayew (Gignac, 61e).

Entraîneur : Didier Deschamps.

 

 


Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 17:34

lacourt.gif| VALENCIENNES |

Deux ans et deux mois plus tard, il est de retour. Victime d'une terrible double fracture tibia-péroné le 21 mars 2009 sur le terrain de Rennes, Jonathan Lacourt rejouera son premier match officiel demain samedi avec la réserve de Valenciennes en CFA 2 à Créteil.

 

« C'est un grand moment et je suis impatient », confie-t-il ému alors que sa convalescence a semblé durer une éternité.

A 24 ans, le milieu de terrain de VA commence une nouvelle carrière.

De retour parmi le groupe depuis deux semaines à peine, il a montré de très belles choses à l'entraînement cette semaine, à tel point que Philippe Montanier l'a déclaré apte à une reprise avec la réserve.

 

R. G.

 


"la voix des sports"

 

 

 

 


Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 13:23

Ducourtioux| FOOTBALL LIGUE 1 :OM - VA, SAMEDI |

Positif après le nouveau contretemps dimanche face à Auxerre (1-1), David Ducourtioux exprime la volonté

de son équipe de réussir une grande performance samedi à Marseille, synonyme de maintien.

 

- Est-ce que ce match à Marseille sera un joker avant la finale contre Nice lors de la dernière journée ?
« Non, pas à deux journées de la fin. Tu ne peux plus choisir tes matchs. On n'a plus de joker. »


- Est-ce que cela vous rassure de compter six équipes derrière vous ?
« Pour l'instant, on est peut-être moins malheureux... Le seul avantage que je vois, c'est qu'on a notre destin entre nos mains. On sait aussi qu'on est un peu frustrés par toutes ces occasions manquées. Il faut se relever. J'espère qu'on va frapper un grand coup à Marseille. Nous maintenir là-bas, ce serait bien. Derrière, on pourrait faire une grande fête pour la dernière de Nungesser. »


- Pensez-vous que si Lille gagne face à Sochaux, les Marseillais seront un peu démobilisés dans la course au titre ?
« Je ne pense pas. Ce sera leur dernier match à domicile au terme d'une belle saison. Je ne les vois pas débarquer en claquettes... Même s'ils n'ont plus rien à gagner. »


- N'êtes-vous pas fatigués par cette fin de saison où rien ne se décante ?
« Ce qui est usant, c'est de voir que tu as les choses en main et que tu les laisses s'échapper. Quand tu mènes à cinq minutes de la fin, tu te dis que le match est à toi. Si nous avions six points de plus, nous ne serions pas là et personne ne crierait au scandale. »


- Avez-vous tremblé sur la fin contre Auxerre ?
« Je n'ai pas cette impression. Nous n'avons pas reculé. Je pense que nous avons progressé sur les fins de match, sincèrement. Le problème c'est qu'Auxerre marque un super but. Il n'y a pas de grosse erreur de notre part. »


- Pensez-vous au dernier match contre Nice où tout pourrait se jouer ?
« Nous sommes conscients que ça peut arriver. Mais avant il y a Marseille. Je nous vois bien nous maintenir là-bas. »


- Vous tiendrez-vous informés de ce qui se passe sur les autres terrains pendant le match ?
« Pour ma part, non. Je ne sais pas ce que feront les autres. Au coup de sifflet final, bien sûr, on se précipitera pour savoir. Mais le mieux, c'est de faire le boulot avant. Une victoire, ce serait bien, surtout qu'il n'y en a pas eu beaucoup à l'extérieur. Ce serait même bien de finir sur deux victoires de suite. On ne l'a pas encore fait cette saison. »

 

 

RICHARD GOTTE

 

"la voix des sports"

 

 


Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 12:29

lala

 

 

 

Valenciennes a trouvé un accord avec le jeune et prometteur défenseur latéral du Paris FC, Kenny Lala (19 ans). Ce dernier était sollicité par plusieurs clubs de l'élite. Le montant du transfert dépasserait légèrement les 100 000 euros.

Repost 0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 17:36

VA AUXERRE| FOOTBALL VAFC |

Jusqu'au bout ils trembleront. Les Valenciennois, qui ont tant perdu

dans les dernières minutes cette saison, joueront sans doute leur maintien encore une fois à la limite, lors du dernier match contre Nice le dimanche 29 mai. C'est bien pour le suspense, garanti, alors que Nungesser tirera sa révérence. Pour les nerfs, c'est autre chose...

> Auxerre, pas si mal.
Si avoir lâché deux nouveaux points à trois minutes de la fin (égalisation de l'Auxerrois Jung, 87 e) est difficile à avaler, VA peut tout de même se satisfaire de ce nul logique (1-1) contre une belle équipe invaincue depuis dix matchs. « Auxerre marque sur une belle action. Que peut-on nous reprocher ? On finit tous cramés », fit valoir Nicolas Penneteau dimanche. Dans ce match intense jusqu'au bout, sa formation est restée solide et cohérente. Il lui a juste manqué un peu de relâchement face à un adversaire en pleine confiance. Elle peut, en tout cas, ne pas bouder ce cinquième point en trois matchs qui confirme sa bonne dynamique actuelle et lui permet de rester en tête sur la ligne de flottaison.

 

> Classement en trompe-l'oeil. Que vaut cette douzième place à seulement trois points du vide ? Eh bien une seule certitude : celle d'avoir son destin entre ses mains. Si VA s'impose une fois lors des deux derniers matchs, personne ne le dépassera. Pour le reste, c'est le flou absolu. Il a, certes, dans son dos six équipes, mais cinq d'entre elles sont à moins d'une victoire, ce qui lui interdit de s'incliner deux fois de suite.

Pour s'enlever un peu de pression, il peut toujours regarder le calendrier difficile de Monaco (à Montpellier et contre Lyon) ou de Caen (à Lyon et contre l'OM). Très compliqué. Mais spéculer sur l'échec des autres est aléatoire et surtout en décalage total avec l'état d'esprit de Philippe Montanier, répété après Auxerre : « On ne veut compter que sur nous. »

> Joker à Marseille.
Avant de tout miser sur Nice lors de la 38e journée, VA dispose d'un joker, au Vélodrome samedi. « On va aller faire quelque chose à Marseille », a pronostiqué Gaël Danic. Dimanche soir, les Nordistes n'ont absolument pas donné l'impression de vouloir faire une croix sur ce match. Aller gagner leur maintien à Marseille est une perspective qui leur plaît. Et si, en même temps, ils peuvent aider Lille à devenir champion de France...

 

> Kenny Lala, première recrue ? Frustré de ne pas pouvoir planifier grand-chose pour la saison prochaine tant que le maintien n'est pas acquis, Valenciennes a tout de même, semble-t-il, bien avancé sur un dossier d'avenir. Kenny Lala, 19 ans, défenseur du Paris FC, l'une des révélations de la saison en National, a donné son accord pour rejoindre le Nord dès l'ouverture du mercato le 1er juin. Suivi depuis plusieurs mois par Valenciennes et beaucoup d'autres clubs de L1, Lala, originaire de la Martinique, a été titularisé à 33 reprises cette saison pour sa première expérience à ce niveau. Hier, le VAFC, concentré sur la bagarre pour le maintien, s'est refusé à tout commentaire. 

 

 

RICHARD GOTTE

 

 

"la voix des sports"

 

 

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 06:08

va auxerre pujol| LE FAIT DU MATCH A Nungesser, c'est toujours un peu la même chanson |

On a connu les Valenciennois plus énervés après un match qu'ils avaient laissé échapper sur le fil. On a vu Milan Bisevac en rage après Bordeaux (2-2), Gaël Danic remonté après Nancy (1-1).

.. et on pourrait continuer la liste presque indéfiniment tant VA semble se complaire dans l'angoisse et la frustration. Cette saison, le VAFC est sûr de décrocher le titre de champion du gâchis. Une nouvelle fois, deux points se sont envolés dans les dernières minutes. Les 16e et 17e. Et pourtant, les joueurs ont semblé plus fatalistes au moment de commenter ce nouvel oubli. «  Quand on a marqué, je n'ai pas senti la peur ou l'angoisse de prendre un but qu'on avait avant. Je nous trouvais plus sereins », remarque David Ducourtioux. Les deux résultats contre Rennes et Toulouse, sans prendre de but, étaient passés par là, conférant une sorte d'assurance. Qui n'était évidemment pas gage de réussite, comme en témoigne cet échec.

Mais les joueurs étaient conscients que le match aurait pu basculer dans l'autre sens. « Les Auxerrois ont eu de franches opportunités aussi.

Ils ont bien joué le jeu et auraient peut-être dû marquer avant. Et là, ça aurait été un autre match », relativise Nicolas Penneteau, presque philosophe. « L'action du but d'Auxerre est belle à voir, c'est dommage que ça tombe sur nous. »

Entre leurs mains

« Ca devient une habitude, peste quand même Gaël Danic. On a dépensé beaucoup d'énergie, donc on est déçus, forcément . » Pas heureux du tout de se faire remonter sur la fin, et encore plus dans la situation de VA.

« On est retombés dans nos travers. Pas parce qu'on a reculé, mais parce qu'on a manqué de concentration. C'est curieux qu'il y ait un joueur seul à centrer et un autre seul pour reprendre. On a eu des manques au marquage serré », a noté froidement Philippe Montanier, qui va recadrer tout le monde cette semaine. « On va se battre jusqu'au bout. Il faut rester calme, pondère cette fois Milan Bisevac. Là tu donnes tout et tu gagnes pas. C'est comme ça, on savait que ce serait difficile. On n'est pas morts et chaque point est important. » Le maintien se bâtit petit à petit, « et tout est entre nos mains, nos pieds et dans nos têtes. Moi j'ai tendance à positiver », prêche David Ducourtioux.

 

 

PHILIPPE GUILBAUD

 

 

"la voix des sports"

 

 

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 06:02

VA AUXERRE| STRESS Logiquement rejoint par une AJA très au point (1-1), VA reste avec ses doutes |

Une fois encore rattrapé à trois minutes de la fin, VA s'est mis dans des draps bien inconfortables en concédant le nul (1-1), face à une belle équipe auxerroise.

Il jouera à Marseille samedi prochain, et sans doute son maintien lors de la dernière journée contre Nice.

 

  Rien de neuf, ou presque, du côté de Nungesser. Hier, VA y a lâché deux nouveaux points sur la toute fin de match, ce qui porte son total abandonné dans le dernier quart d'heure à 17 points, ou encore sa valise de points rendus après avoir mené au score à 23. C'est donc une rechute. Cela donne aussi le vertige et une idée précise du colossal gâchis sur l'ensemble de la saison, même si hier il n'y a pas grand-chose à dire sur le nul qu'Auxerre a mérité. « C'est logique, a ainsi reconnu Philippe Montanier. C'est le scénario qui est cruel. Quand on a la chance de mener à cinq minutes de la fin. » L'entraîneur a eu beau répéter cette phrase mille fois dans la saison, il a encore vu ce long ballon de Ndinga trouver Hengbart côté droit, pour un centre immédiat vers la tête de Jung (1-1, 87e). « On a manqué de concentration », déplora l'entraîneur, qui aura encore des choses à montrer en vidéo cette semaine.

Si VA peut regretter très amèrement cette égalisation, c'est qu'il avait auparavant eu bien du mal à ouvrir le score. Quand Kadir nettoya la lucarne de Sorin (1-0, 80e), son équipe pouvait même s'estimer heureuse, tant elle avait eu à subir la morsure bourguignonne. Trois fois, elle avait ainsi dû sauver sur sa ligne, par Bisevac (23e), Angoua (61e) et Ducourtioux (67e), qui avaient couvert derrière Penneteau.

Tout au long du match, VA s'est appliqué à construire et à gagner la bataille du milieu, mais il se montra bien plus crispé qu'Auxerre, déjà sauvé. En première période, l'équipe de Montanier resta ainsi dans le trop peu. Danic ne cadra pas (13e) et Angoua décroisa trop sa tête (45e). Côté auxerrois, Traoré fut repris par Bisevac (23e) et dévissa (36e).

Après la pause, les deux équipes acceptèrent de se livrer à un jeu plus débridé. Un tir de Bong, sorti par Sorin (55e), mit le feu aux poudres.

Oliech lui répondit en réclamant un penalty qui ne s'imposait pas (60e), avant de partir au duel face à Penneteau (61e).

C'est dans cette dernière demi-heure que tout s'emballa, puisqu'après VA poussa fort par deux belles frappes à 20 mètres de Cohade côté droit (63e) puis Nam (64e) côté gauche.

On alla ainsi d'un but à l'autre jusqu'au bout, avec le double rebondissement des dix dernières minutes, qui souffla le chaud et le froid. Alors qu'il ressassait son infortune, VA apprit enfin sa seule bonne nouvelle de la soirée, quand Lens égalisa à Monaco, désormais premier relégable avec trois points de retard. « Ça me chagrine d'être dépendant des autres, mais c'est bien le cas », reconnut Montanier, qui peut dire merci à Lens et envisage désormais tous les scénarios pour les deux derniers matchs.

 

 

RICHARD GOTTE

 

"lavoixdunord.fr"

 

 

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 06:22

danic|  FOOTBALLLIGUE 1 : VALENCIENNES - AUXERRE|

Lancé dans un sprint épuisant depuis de longues semaines, Valenciennes a la possibilité d'en finir cet après-midi et d'assurer son maintien (ou presque) en cas de victoire contre Auxerre, l'une des équipes les plus en forme des dix dernières journées...

 

> VA maintenu... S'il bat Auxerre alors que Nancy perd contre Nice et Lens ne gagne pas à Monaco. Dans cette fin de championnat très serrée, c'est le seul cas de figure qui permettrait à Valenciennes d'être mathématiquement maintenu à deux journées de la fin.

Hors règles mathématiques, un succès ce soir aurait valeur de maintien moral même si les résultats sur les autres pelouses sont défavorables. Le club du Hainaut mettrait sept rivaux (au minimum) derrière lui avec l'obligation pour eux de réaliser un sans-faute.

 

> Savoir conclure... « Ce soir, on va conclure. » Franchement, on n'a pas mieux que cette magnifique banderole affichée par la Tribune de fer dimanche dernier avant la victoire contre Rennes (2-0). Directement inspirée de Jean-Claude Dusse, le dragueur au taquet des Bronzés, cet appel à la victoire, aussi drôle que pertinent, reste d'actualité.

Champion toutes catégories, cette saison, de ceux qui ne terminent pas le travail, VA a tellement laissé passer de chances (15 points lâchés dans le dernier quart d'heure) qu'il s'est taillé la réputation d'un concurrent ayant du mal à aller au bout ou à s'extraire des sables mouvants. La conséquence se fait encore sentir puisqu'un faux pas cet après-midi pourrait le replacer en situation très périlleuse. En cas de défaite, il pourrait chuter à la 16e place avec un seul point d'avance sur le premier relégable. « Le moindre relâchement, on le paierait cash », prévient Philippe Montanier.

 

> L'exemple de Rennes. L'entraîneur a heureusement un souvenir tout frais pour sa causerie. « Le bon exemple, c'est le match de Rennes. Tout le monde a été très investi et très impliqué », insiste-t-il. VA sort de deux matchs très solides contre les Bretons (2-0) et à Toulouse mercredi (0-0). « On a bien géré. On sent l'équipe plus costaude. C'est ça qu'il faut conserver en allant un peu plus de l'avant. » Montanier se dit confiant par rapport à la qualité de son groupe mais méfiant quant à l'improbable qui s'est souvent réalisé cette saison. Concentré sur son équipe et son jeu, il ne se réjouit que du retour des blessés ces dernières semaines : « Ça nous permet de jouer avec l'équipe la plus en forme. Et quand un remplaçant rentre, l'équipe n'est pas diminuée. »  

 

> Auxerre, quel finish ! Le savoir-faire de Jean Fernandez a encore fait merveille en Bourgogne. Sur les dix derniers matchs, l'AJA a gagné cinq fois, dominant notamment Paris, Sochaux et Montpellier, avant de ridiculiser Lyon mercredi (4-0). Elle ne compte dans le même temps qu'une défaite alors que des jeunes comme Boly ou Sidibé ont crevé l'écran. Quasiment maintenue, elle débarque sûre de sa force et relâchée. Et ce n'est pas fait pour rassurer VA.

 

 

 RICHARD GOTTE

 

 

"lavoixdunord.fr"

 

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 05:48

saez2.jpgFigure historique du club qui a tout connu depuis le National, José Saez se pose

 

- Pourquoi est-ce si serré ?

« À part les quatre devant, tout le monde se vaut. Et il y aura une surprise pour la descente. Tout le monde, sauf nous ! On ne mérite pas de descendre par rapport à nos matchs, au contenu. Certes on a perdu des points bêtement... On a surtout eu moins de réussite que la saison dernière. Mais là si on gagne, c'est bon ! 46 points, ça suffit. Il faut gagner, sans regarder les autres. »

 

- Quelle est la recette ?

« Il faut la rage de vaincre. Ça m'énerve quand on ne l'a pas. Ce match, c'est encore plus important qu'une finale. C'est la vie du club qui est en jeu. Je ne suis jamais descendu et je n'en ai toujours pas envie... alors que nous n'avons jamais eu autant de moyens. Il faut se battre, aller dans les duels. Si tu as ça, c'est déjà 70 % du résultat. »

 

- Comment faites-vous passer votre message ?

« On se dit les choses droit dans les yeux avec beaucoup de respect les uns pour les autres. Il faut faire comme contre Rennes. Avoir le caractère et la fierté. »

 

 

R. G.

 

 

"la vix des sports"

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 05:36

pujolParfois critiqué pour son manque de niaque qui lui a fait perdre trop de points en fin de partie, le VAFC montre un nouveau visage, plus combatif. Une force nécessaire pour aborder le sprint final.



À Toulouse (0-0) et surtout face à Rennes (2-0), Valenciennes a fait preuve d'une solidité payante.
Cinquième meilleure défense de L1, VA réalise une deuxième partie de saison intéressante (seulement trois défaites en 2011 : à Montpellier, Lille et Paris).

 


« Peut-être qu'on est une équipe difficile à manoeuvrer. En tout cas, ça nous plaît bien », sourit Philippe Montanier.

« Confiance et méfiance »
Avec 43 points précieux dans la besace, les Nordistes s'apprêtent donc à aborder le sprint final plus sereinement. Mais déterminés, aussi, à bien figurer. « Nos deux derniers matches nous donnent beaucoup de confiance. Mais de la méfiance aussi car personne ne lâche », explique l'entraîneur. Il précise que « tout relâchement sera fatal ! » En cas de victoire contre Auxerre, le VAFC verrait pourtant son maintien quasi assuré. Mais le technicien normand refuse de tirer des plans sur la comète.
L'intervention du président Decourrière la semaine dernière et les messages distillés par les cadres de l'équipe participent à garder le groupe sous pression. Et ne sont pas étrangers aux récentes performances. José Saez confie d'ailleurs : « Avant Rennes, j'avais parlé à l'équipe. J'avais dit qu'il fallait se battre, aller au duel ». Connu pour son franc parler, le « dinosaure » de VA, au club depuis huit ans, lâche sans détour : « Ça fait ch... quand je vois que l'équipe n'a pas la rage. Surtout à domicile, où on devrait gagner un match sur deux. J'ai tout connu ici, du National à la L1, et je n'ai pas envie de descendre. On ne mérite pas de descendre ! On n'a jamais été à la rue, jamais ridicules, mais on a perdu beaucoup de points bêtement. Les dernières minutes nous ont coûté cher. On fait une saison moyenne. Mais avec la qualité qu'on a dans le groupe, on pourrait être plus haut. Contre Rennes, on a retrouvé de la fierté. Dimanche, on devra jouer comme ça. Ne rien lâcher. Avec du caractère, tu peux battre n'importe qui.
C'est 70% du résultat. Il y a trois ans, quand on était dans la merde, on s'en est sorti au mental. Dans une équipe, il faut ça ; surtout à Valenciennes, qui ne joue pas la coupe d'Europe ». Pour le milieu de terrain, qui encouragera ses partenaires depuis le banc de touche, « ce match, c'est pire qu'une finale de coupe de France, c'est la vie d'un club ». Et les Valenciennois, auteurs contre Rennes d'un match plein et abouti, connaissent désormais la recette du succès.

 

 

KARIN SCHERHAG

 

"Nord éclair"

 

 

Repost 0

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats