VAFC

     VAFC / Sochaux
  3 / 0



La ligue1 en direct

Brèves



21/10/11
Nam
namNam, dont la prolongation était déjà dans les tuyaux, a signé pour un an de plus. Il est lié avec le club jusqu'en 2013.

21/10/11
Saez
saezSaez, qui arrivait en fin de contrat au terme de la saison, a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2014.

09/09/11
Nicolas Isimat-Mirin
isimatCe jeudi, Nicolas Isimat-Mirin, l'international français Espoirs, a prolongé son contrat et se retrouve désormais lié au VAFC jusqu'au 30 juin 2014.


22/08/11
Arnaud Brocard
brochardLe gardien de but Arnaud Brocard (24 ans, 1,86 m) est attendu ce lundi à Valenciennes où il devrait s'engager pour une saison après avoir passé avec succès la visite médicale.

21/08/11
Gil
gilValenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m .VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros pour un contrat de quatre ans.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

19/08/11
Rudy Mater
materTouché contre Brest (ischios), Rudy Mater devrait être absent quinze jours a annoncé ce vendredi matin Daniel Sanchez.

25/07/11
Milan Bisevac
milan bisevacMilan Bisevac a paraphé lundi un contrat de trois ans en faveur du Paris Saint-Germain.

22/07/11
Rudy Mater
materEn discussion depuis plusieurs semaines, Rudy Mater, 30 ans, a ce vendredi matin officiellement prolongé son contrat avec VA de deux saisons (jusqu'en 2014).

01/07/11
F. Massampu
massampuFrancis Massampu a signé un premier contrat professionnel de 3 ans avec le VAFC. La saison dernière, le jeune attaquant (19 ans) a inscrit 10 buts avec la réserve valenciennoise en CFA 2 et fait trois apparitions en équipe première.

20/06/11
Nicolas Pallois
pallois nicolasNicolas Pallois, 23 ans, portera cette saison les couleurs de Laval en Ligue 2, où il est prêté pour un an sans option d'achat.

18/06/11
le Stade du Hainaut
hainautLe nouveau stade de Valenciennes, un magnifique chaudron de vingt-cinq mille places dans lequel évoluera désormais le VAFC, portera le nom de Stade du Hainaut.

17/06/11
Carlos Sanchez
sanchez carlos-copie-1Carlos Sanchez ne reprendra pas l’entraînement avec ses coéquipiers, fin juin. Le joueur du VAFC figure en effet dans la liste dévoilée par le sélectionneur de la Colombie pour la Copa America. Celle-ci se disputera du 1er au 24 juillet 2011 en Argentine.

15/06/11
Kenny Lala
lalaKenny Lala a signé cet après-midi son premier contrat professionnel d'une durée de quatre ans avec le VAFC. Défenseur, âgé de 19 ans, Kenny Lala évoluait la saison dernière au Paris FC (National).

14/06/11
Grégory Pujol
pujolGrégory Pujol va prolonger jusqu’en 2014 avec Valenciennes. Annocé à Saint-Etienne, il devrait finalement rester dans le Nord.


08/06/11
Daniel Sanchez
sanchez danielC'est fait ! Daniel Sanchez, 57 ans, devient le nouvel entraîneur du VAFC. Valenciennes et Tours ont trouvé un accord ce mercredi matin pour le rachat de la dernière année de contrat du technicien.


06/06/11
Lille - Valenciennes
http://ckorpal.free.fr/tableau/va-lille.jpgLes dirigeants lillois et valenciennois ont convenu d'un match amical le samedi 16 juillet à Cambrai, au stade de la Liberté.


04/06/11
Philippe Montanier
montanier-philippeVA et Philippe Montanier, c'est fini. Après une semaine de négociations et de tergiversations, la Real Sociedad a accepté la nuit dernière de payer 500 000 euros, la somme réclamée par Valenciennes


21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 12:37

va-om-bisevacParti au PSG après trois saisons pleines à VA, Milan Bisevac, 27 ans,

retrouve ce soir son ancienne équipe. Des retrouvailles mais aussi une grosse pression l'attendent.

 

- Milan, êtes-vous heureux de revoir Valenciennes si vite ?

« Je suis content, je vais revoir mes amis. Mais il n'y aura pas de cadeaux, désolé. »  

 

- Avez-vous conscience qu'il faudra prendre le ballon à Pujol et non pas le lui donner ?

« Oui ! Oui ! Je ne vais pas me tromper (rires). Pendant 90 minutes, je ne vais plus connaître personne. »

 

- Avec un seul point comme VA, la pression est-elle déjà là ?

« Oui. Il faut gagner. C'est un match très important pour nous. C'est un grand club, il n'y a que des bons joueurs. Tu gagnes, tu es champion du monde tu perds, ça chauffe. J'ai connu ça à l'Étoile Rouge de Belgrade. Je gère bien cette pression. Tu dois être fort dans ta tête. Se remettre sans cesse en question. Il y a de la concurrence. À Valenciennes, si je ne m'entraînais pas pendant deux ou trois jours, je savais que j'allais jouer. Là, ça n'est plus le cas. »

 

- Sentez-vous votre équipe monter en puissance ?

« Ça vient. On n'a pas bien démarré contre Lorient. Rennes c'était mieux. Differdange, même si ce n'était qu'une équipe amateur, ça a fait du bien. Ça a lancé la saison, je crois. Dans l'effectif, il y a encore des formes différentes. Pastore a besoin de temps, Sissoko et Menez aussi. Dans deux-trois semaines, on sera plus compétitifs. »  

 

- Quel est votre objectif ?

« Je veux gagner, je veux des titres ! À Lens et Valenciennes, c'était compliqué, il faut être réaliste. Là, il y a tout pour réussir. Si on travaille bien, on y arrivera, j'en suis sûr. »  

 

- Craignez-vous Valenciennes ?

« Je n'ai peur de personne, Valenciennes ou un autre. Mais j'ai du respect pour cette équipe. VA a de bons joueurs, ne lâche jamais. Ce ne sera pas facile. Je sais qu'au Parc, dans un super stade, les joueurs vont repousser leurs limites. »  

 

- Que gardez-vous de VA ?

« Valenciennes, c'est pour la vie. Ça restera toujours, après la carrière, au chaud dans les souvenirs. C'est là-bas que j'ai progressé. J'y étais bien, les supporteurs, mes équipiers, c'était comme ma famille. »

 

 

R. G.

 

 

" la voix des sports"

 

 

 

 

Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 12:20


   Gomis (45e)   pour le VAFC
http://ckorpal.free.fr/gif/ballon_foot003.gif  Gameiro (40e), Nenê (63e) pour Paris,    pour Paris SG
http://ckorpal.free.fr/gif/carton%20jaune.gif Sanchez (19è) Angoua (89è) pour le VAFC


  spectateurs


VALENCIENNES

 

  Penneteau ; Ducourtioux (cap.), Isimat-Mirin, Angoua, Bong ; Cohade, Sanchez, Gomis ; Dossevi, Pujol, Danic. Remplaçants : Hubert (g.), Mfuyi, M. Traoré, Saez, Nam, Kadir, Samassa.

Paris SG:


Sirigu ; Ceara (cap.), Bisevac, Z. Camara, Tiéné ; Matuidi (Pastore, 58e), Chantôme ; Ménez, Bodmer, Nenê ; Gameiro (Maurice, 87e). Remplaçants : Douchez (g.), Kebano, Ngoyi, Erding, Jallet.

 


Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 12:18

| FOOTBALL VALENCIENNES |gil

Ça valait sans doute le coup d'attendre. Après plusieurs semaines de prospection intense

à la recherche du successeur de Milan Bisevac, Valenciennes s'est mis d'accord avec Cruzeiro dans la nuit de vendredi à hier pour le transfert de Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil », 24 ans, solide défenseur central de 1,88 m qui a permis à son club de finir deuxième du championnat brésilien la saison dernière. Gil, qui rêvait d'Europe, est attendu en début de semaine à Valenciennes pour passer la visite médicale et parapher un contrat de quatre ans.

Pour arracher ce joueur titulaire au sein d'un des clubs les plus prestigieux du Brésil, le Cruzeiro Esporte Clube qui a entre autres vu Ronaldo, Maicon, Luisao ou encore les Lyonnais Cris et Fred naître au football, VA a dû mettre le prix, 3 millions d'euros. Il s'agit d'une somme record pour le club du Hainaut, déjà déboursée en 2008 lors du transfert de Bisevac en provenance de Lens.

Recommandé par Claudio Caçapa

Conscient des besoins, Jean-Raymond Legrand, le nouveau président, a donc décidé de faire un effort financier important pour mettre ce joueur, qui présente de solides garanties, à la disposition du staff. Recommandé par Claudio Caçapa, l'ancien défenseur central de Lyon, Gil était devenu une priorité ces dernières semaines aux yeux de Francis Decourrière, Henri Zambelli et Daniel Sanchez après l'enlisement de la piste Rajkovic (Chelsea).

Physiquement très puissant, capable de beaucoup jouer avec son corps, Gil défend à la brésilienne, dans l'engagement et l'anticipation, avec un jeu de tête efficace et une relance soignée des deux pieds. Jouissant d'une grosse réputation au Brésil, il s'est tout de suite montré très séduit par la proposition valenciennoise, ce qui a incité les dirigeants nordistes à persévérer dans la négociation avec leurs homologues brésiliens.

Si tout se passe bien, Gil pourrait être qualifié dès la semaine prochaine pour la venue de Bordeaux au Stade du Hainaut. Alors que le championnat brésilien bat son plein, il devrait débarquer en bonne condition physique et se mettre au travail tout de suite pour découvrir ses équipiers et les exigences tactiques de la L1.

Satisfait de ce joli coup, le président Legrand assure par ailleurs que le club travaille parallèlement à un renfort en attaque. « C'est moins urgent mais tout aussi important pour la compétitivité de l'équipe », affirme-t-il. Il a là-aussi la ferme intention d'agir avant la fin du mercato.

 

R. G.

 


DIGEST. Carlos Gilberto Nascimento Silva, dit « Gil ». 24 ans, 1,88 m, 84 kg. Né le 12 juin 1987 à Campos dos Goytacazes, Rio de Janeiro (Brésil). Défenseur central. Parcours : Americano (2004-2008), Atletico Goianiense (2008-2009), Cruzeiro (2009-2011 101 matchs, 4 buts).

 

 

 

"La Voix des Sports"

 

 


Repost 0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 06:24

schmitz1|  FOOTBALL VAFC |

En attendant de trouver le successeur de Milan Bisevac, VA fait de la place dans son effectif.

Hier, le club a négocié une résiliation à l'amiable de la dernière année de contrat de Rafael Schmitz, 30 ans, en partance pour l'AS Monaco (L2). Le défenseur brésilien est attendu lundi en Principauté pour passer la visite médicale et parapher un contrat de deux ans.

Capitaine et pilier de l'équipe en 2008-2009 (31 matchs), Rafael a vécu deux dernières saisons délicates en raison de blessures à répétition qui ne lui ont permis de disputer que 13 matchs (sur 76) sous les ordres de Philippe Montanier. Encore perturbé cet été pendant la préparation (il rentre du Brésil où il a reçu des soins), il n'offrait pas toutes les garanties de fiabilité pour être le cadre attendu derrière, ce qui a incité son club à le laisser répondre favorablement à l'offre de Jean-Luc Buisine, le nouveau directeur sportif de l'ASM, qui l'a connu à Lille.

« Dossiers compliqués »

Dans l'opération, VA ne perd pas tout puisqu'il se soulage d'un gros salaire et se donne ainsi un peu de marge de manoeuvre financière qui devrait lui permettre de faire signer le défenseur et l'attaquant espérés par le staff avant la fin du mercato.

Concernant le défenseur, c'est toujours l'attente. « Des pistes n'ont pas fonctionné, on se rabat sur d'autres. Ce sont des dossiers compliqués », a répété hier Daniel Sanchez, qui a hâte d'accueillir ses recrues « pour pouvoir travailler et se sécuriser ». La piste Slobodan Rajkovic (Chelsea) étant quasiment évaporée, VA s'est penché sur le cas de Milan Vilotic, 24 ans, autre international serbe qui évolue à l'Étoile rouge de Belgrade. Le joueur a été supervisé jeudi en Ligue Europa face à Rennes (1-2). D'autres pistes existent en Europe et surtout en Amérique du Sud, notamment au Brésil.

Pour le poste d'attaquant, VA prospecte également dans la discrétion, cette fois plus sur le marché français, afin de récupérer un joueur capable d'être rapidement opérationnel pour apporter de nouvelles solutions sur les côtés.Dans un cas comme dans l'autre, l'objectif est de conclure la semaine prochaine, pour ne pas attendre les dernières heures du mercato qui s'apparentent parfois à une partie de poker menteur. 

 

 

RICHARD GOTTE

 

 

"la voix des sports"

 

Repost 0
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 16:06

raphael3.jpgAprès trois saisons à Valenciennes, Rafael Schmitz, 30 ans, est sur le point de rejoindre Monaco en Ligue 2. Le défenseur brésilien, qui s'est entendu avec VA pour résilier sa dernière année de contrat à l'amiable, est attendu lundi en Principauté pour passer la visite médicale et parapher un contrat deux ans.

Handicapé par des problèmes physiques (adducteurs, doc), Rafael n'a disputé que 13 matchs de L1 ces deux dernières saisons, loin de ses 31 titularisations de la saison 2008-2009 où il portait le brassard de capitaine.

De nouveau gêné cet été, le défenseur a vécu une préparation tronquée, se trouvant contraint de rentrer au Brésil pour se refaire une santé.

De retour et désormais prêt à reprendre le fil normal de sa carrière, il s'est laissé séduire par le projet monégasque alors que Valenciennes, qui cherche un défenseur central, ne semblait plus vouloir lui faire complètement confiance. A Monaco, Rafael, qui est papa d'un petit garçon depuis cet été, sera chargé d'encadrer les jeunes sur le chemin de la remontée immédiate en Ligue 1.

 

 

 "La Voix des Sports" 

Repost 0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 06:52

 

 

sanchez repriseAvec un point en deux matchs, VA n'est pas le seul club de L1 à chercher ses marques mais, dans son cas, on a le sentiment d'une équipe encore dans les cartons après les changements de l'été. État des lieux avant le « galactique » déplacement à Paris dimanche.

 

> Dépasser les premières. Entre l'inauguration du nouveau stade, le changement d'entraîneur et la passation de pouvoir à la présidence, Valenciennes a connu un été bien plus agité qu'on ne le croit ou qu'on le suppose au regard de la stabilité de son effectif. Tout s'est passé dans une relative sérénité, mais l'ampleur des bouleversements a fatalement eu des incidences sur un club et son groupe pro habitués à des intersaisons très calmes.

Les joueurs comme le staff doivent désormais composer avec un nouvel environnement, ce qui n'est pas sans susciter la peur de mal faire ou de décevoir.

C'est un peu comme si chacun avait tout à prouver. C'est en tout cas l'impression qui se dégage après cette première au Hainaut qui a laissé sur sa faim.

Daniel Sanchez a reconnu hier que, face à l'attentisme des Bretons, son équipe, qui voulait bien sûr gagner, avait aussi fait en sorte de ne pas perdre. « Il y avait la crainte de s'incliner deux fois de suite. Même si au niveau comptable, un point, c'est peu, il est important. Mais à terme, c'est vrai, on ne pourra pas se contenter de faire match nul à domicile. » Après deux matchs, le technicien concède que son équipe ne s'est pas encore lâchée totalement. « On peut, on doit et on va mieux faire », assure-t-il.

 

> Ajustements tactiques. Daniel Sanchez, qui a revu le match face à Brest, confirme que la relative impuissance de son équipe est venue du positionnement trop bas de son milieu. « C'était compliqué par rapport au dispositif de Brest. Mais on peut jouer plus haut sans se mettre en péril. L'objectif, c'est de permettre à notre attaquant d'être moins isolé et de récupérer le ballon plus haut pour mettre plus de pression. » Ses intentions seront à l'épreuve face à Bordeaux le 27 août, avec sans doute un dispositif en 4-2-3-1 en phase offensive. Dimanche au parc, un 4-3-3 éprouvé et prudent sera de rigueur.

 

> Retards dans le mercato. Benjamin Angoua et Nicolas Isimat ont beau parfaitement tenir la barraque, VA attend toujours le remplaçant de Milan Bisevac. Alors que Daniel Sanchez a laissé penser hier que la piste Rajkovic (Chelsea) était à un niveau d'enlisement presque irrémédiable, le club s'active sur deux autres dossiers à l'étranger, dont un au Brésil. L'entraîneur souhaite que ça ne tarde plus afin de ne pas devoir choisir dans l'urgence en toute fin de mercato. « Et sur le fait qu'il nous faut un attaquant, je ne change pas d'avis là-dessus non plus », a insisté le coach, qui veut des joueurs offensifs qui provoquent et pèsent dans la surface.

Au club, on laisse aussi entendre qu'un peu de nouveauté à l'intérieur du groupe pourrait avoir quelques vertus régénératrices. Il faudra pour cela que les recrues s'intègrent vite afin de ne pas imposer une nouvelle période d'adaptation.

 

 

RICHARD GOTTE

 

 

"lavoixdunord.fr"

 

Repost 0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 13:07

va brest sanchez| RETARD VA a manqué d'idées et de détermination offensive contre Brest (0-0) |

Les lendemains de fête sont difficiles à Valenciennes, où la première au Stade du Hainaut n'a pas débouché sur la victoire espérée.

Surtout, VA est resté en dedans et cela interpelle.

Le foot aime les paradoxes. Alors même que Daniel Sanchez, ancien attaquant, prône un jeu offensif, son équipe présente la triste statistique d'être la seule de L1 à ne pas encore avoir marqué après deux matchs. « C'est ce qui me désole le plus », confie l'entraîneur, qui ne se cache pas derrière son petit doigt pour constater que ses joueurs ont été trop timides en attaque contre Brest. « Nous ne nous sommes pas projetés assez vite. Grégory (Pujol) est trop isolé. Les milieux doivent se montrer davantage. » Il serait injuste d'affirmer que tout n'a pas fonctionné, mais le manque d'impact et d'efficacité des Nordistes a été d'autant plus douloureusement ressenti que le public était venu pour la victoire et que le cornet de frites lui est donc resté sur l'estomac. Auteur de onze tirs, dont six cadrés, VA n'a pas été forcément moins productif que d'autres qui avec autant de munitions ont pourtant su marquer et gagner. Mais son manque de réussite en cette reprise sans résultat le pousse à une analyse différente et le ramène déjà à ses interrogations de la saison dernière : comment faire quand ce ne sont pas Pujol et Danic qui marquent ?

Pour ne pas se créer de nouvelles dépendances, il devra se trouver d'autres buteurs cette saison mais aussi s'émanciper du caractère prévisible de son jeu quand il ronronne comme ce fut le cas samedi. Le 4-3-3 hérité de Philippe Montanier a certes permis de bien faire tourner le ballon en zone neutre, mais il a manqué d'idées dans les trente derniers mètres. Une quantité astronomique de centres assez lisibles pour la défense bretonne qui n'avait que Pujol à surveiller face au but, trop peu d'intrusions balle au pied dans la surface, des frappes lointaines sans conviction... La créativité était en berne et si les efforts n'ont pas manqué, une forme de résignation a fini par s'installer alors que l'équipe n'a pas su trouver de second souffle sur la fin avec le coaching.

Au rayon des satisfactions, Sanchez, qui a tout de même grappillé son premier point sous ses nouvelles couleurs, a pu noter que sa défense tenait bien la route et qu'il ne fallait plus considérer Nicolas Isimat-Mirin comme un débutant, mais plutôt comme un leader d'application et de concentration.

L'arrière-garde a bien géré, ayant peut-être le seul tort de rester trop bas par crainte des contres. Cela eut pour effet de couper l'équipe en deux et de ramollir un bloc offensif en manque de sensations et d'idées neuves. Comme quoi la stabilité de l'effectif ne fait pas tout. Avec un point en deux matchs, VA a déjà besoin de persévérance et de remise en question avant un déplacement extrêmement périlleux chez le galactique PSG dont on attend le premier coup d'éclat.

 

 

RICHARD GOTTE

 

"la voix des sports"

 

 

 


Repost 0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 08:33

va brest| LIGUE 1 VAFC - BREST |

L'histoire retiendra que le premier match officiel au Stade du Hainaut s'est terminé sur des... sifflets. Bloqué par un Brest très bien organisé, Valenciennes a manqué de variété dans le jeu et d'efficacité offensive pour espérer l'emporter (0-0). Il décroche un premier point mais n'a pas convaincu.

 

Pour une première, il en manque. Certes, VA a défloré hier soir son compteur points en décrochant ce premier nul de la saison contre des Bretons qui n'ont pas changé sur le plan de la solidité. Mais pas de victoire et même toujours pas de but de la part de l'équipe de Daniel Sanchez, qui n'a clairement pas encore pris ses marques dans son nouveau stade.

Privés d'espaces, les équipiers de Ducourtioux ont manqué de fluidité par rapport au match de Caen, se montrant hésitants et souvent sans solution. La seule satisfaction est venue de la défense, qui a encore bien tenu son rang, sans prendre de but, cette fois. Mais pour le reste, la créativité a fait défaut et c'est un peu surprenant à ce moment de la saison.

Il faut bien l'avouer, la première période n'avait pas été à la hauteur des espérances alors qu'on attendait un assaut des locaux. Bien bloqué par une défense très regroupée, VA avait usé et abusé du centre sur une défense très habile dans le jeu aérien, à l'image d'un Baysse peu gêné par la fracture de sa cloison nasale. L'équipe nordiste dominait, tentait bien de pousser, mais sans vraiment inquiéter Elana qui coupait toutes les trajectoires.

Il fallut attendre la demi-heure de jeu pour le premier frisson. De la droite, Cohade adressa un coup franc sur lequel Angoua se jeta face au but sans cadrer sa tête (35e). C'est ensuite Isimat qui coupa un centre de Dossevi mais sans atteindre la cible (40e).

À la pause, tout cela restait bien maigre alors que Brest avait montré son savoir-faire en contre. Penneteau avait ainsi dû sortir dans les pieds d'Ayité (25 e) et se coucher sur un tir de Poyet (32e).

Encouragé par son public, VA redémarra la seconde période tambour battant. Il faillit faire rompre Brest sur un tir de Ducourtioux dévié par Pujol à bout portant (46e), un service de Dossevi pour Danic repris in extremis (47e) et surtout un centre de Bong que Pujol dévia juste à côté (54e) et une sortie d'Elana devant Pujol (56e). Au passage, VA s'était aussi fait une belle frayeur sur un coup de billard qui démarqua Ayité seul devant un Penneteau très inspiré (52e).

Le match s'endormit ensuite dans un faux rythme, à peine réveillé par une tête de Pujol contrée (71e), puis une autre de Cohade sur le corner (72e). Grougi tenta lui aussi de faire mal sur un coup franc dévié que Penneteau détourna d'une main solide (85e ).

Un peu d'action et puis c'est tout... Assez triste quand même, ce match d'août pluvieux qui s'éteignait logiquement sous les quelques sifflets d'un public frustré.

 

 

RICHARD GOTTE

 

"lavoixdunord.fr"

 

Repost 0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 00:22

Daniel Sanchez n'était pas satisfait par le nul de son Valenciennes contre Brest, mais il retient tout de même les bons réflexes défensifs de ses hommes. Alex Dupont, lui, assure avoir "joué pour gagner".

 

 

Repost 0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 08:00

va dordmund| FOOTBALL LIGUE 1 : VALENCIENNES - BREST  |

L'heure n'est plus aux confettis. Si VA veut offrir un nouveau feu d'artifice après l'inauguration, c'est sur le terrain qu'il est attendu ce soir pour le premier match officiel du Stade du Hainaut. Il doit s'y imposer afin d'ouvrir son compteur points et se forger une âme victorieuse dans son chaudron.

 

> Repères. VA se sent-il chez lui dans son nouveau stade ? Dans l'esprit oui, mais dans le jeu l'histoire reste à écrire alors qu'il n'y a disputé qu'un seul match, perdu 0-1 face à Dortmund lors de l'inauguration. Jeudi, Daniel Sanchez a emmené ses joueurs tâter à nouveau le terrain, chacun constatant au passage une certaine fragilité de la pelouse au niveau de l'enracinement. Ça sent encore le neuf... L'entraîneur estime toutefois que l'immersion est suffisante et que son équipe n'est pas en manque de repères. « Je ne prends pas trop cela en considération. Ce stade est magnifique, c'est notre terrain et on aura notre public. Le seul contexte, c'est d'avoir la bonne motivation pour bien y débuter », assure-t-il. « Il faut se l'approprier, le rendre difficile pour l'adversaire. Il est fait pour le foot. À nous de faire ce qu'il faut. » Gaël Danic, qui trouve bizarrement le terrain plus large qu'à Nungesser, ne se dit, lui non plus, pas perturbé. « On a travaillé devant le but. Il faudra juste cadrer un peu plus en match... », sourit l'attaquant, convaincu lui aussi qu'un match suffit amplement pour prendre ses marques. Quant à José Saez, il place le débat ailleurs. « Contre Dortmund, le public était un peu spectateur. Là, c'est la compétition. Il faut qu'il soit aussi chaud qu'à Nungesser pour que l'adversaire ait peur ! »


> Premières.
En ce soir de première, chacun a bien compris que ce n'était pas le moment de se louper. « Nous allons tout faire pour que ça se passe bien et prendre les trois points », affirme Daniel Sanchez, porte-parole convaincu par l'état d'esprit de ses troupes. Première victoire à aller chercher, premier point à marquer, premier but à inscrire... Les acteurs se tiennent prêts à entrer dans l'histoire. « Nous avons tous envie d'aller de l'avant. C'est plutôt bien », se félicite Carlos Sanchez, qui révèle qu'il y aura un petit duel pour savoir qui fait trembler les filets le premier. José Saez participera au concours : « J'ai été le millième buteur à Nungesser, j'espère être le premier au Hainaut ! »


> Points.
Battu à Caen contre le cours du jeu mais battu quand même, VA est déjà en manque de points. « Derrière, nous avons Paris et Bordeaux, deux grosses écuries. Si on ne gagne pas, on sera dans une situation un peu compliquée », souligne justement Gaël Danic. L'attaquant reconnaît que la pression est déjà là, mais se souvient que son équipe avait su s'en servir la saison dernière, notamment lors du dernier match. Daniel Sanchez a insisté cette semaine sur l'importance de l'efficacité, après l'expérience normande. « Tous les attaquants doivent être des buteurs et chacun doit aller plus loin dans la finition », explique-t-il. « Les milieux aussi sont capables, Carlos (Sanchez) , Rémi (Gomis)... Ce qu'a fait Proment, un garçon comme Renaud (Cohade) peut le faire. »

 

 

RICHARD GOTTE

 

 

"la voix des sports"

 


Repost 0

Sondage

Pour sa 5ème saison en ligue1, a quelle place finira le VAFC ?
Entre la première et cinquième place
Entre la sixième et dixième place
Entre la onzième et dix-septième place
Dans les trois derniers

Résultats